Les conseils légaux du chef de file du Parti Travailliste au Parlement et ceux du Speaker, Sooroojdev Phokeer, de la Clerk de l’Assemblée nationale, Safeena Lotun, et du Premier ministre, Pravind Jugnauth,  croiseront le fer le lundi 8 novembre dans le cadre des objections soulevées pour que des extraits de paragraphes de la plainte constitutionnelle soient enlevés.

L’affaire sera ainsi entendue devant la Cour suprême, après requête auprès de la cheffe juge par intérim, Rehana Mungly-Gulbul, pour que des débats à ce sujet aient lieu au plus vite.

Dans le litige entre Arvin Boolell (PTr) et le Speaker de l’Assemblée nationale, , avec la suspension de  l’ex-leader de l’opposition du Parlement pour huit séances, les débats sur la demande des défendeurs pour extraire des paragraphes jugés « frivoles » et « embarrassants » ont été fixés au 8 novembre. Cela après la requête des conseils légaux d’Arvin Boolell, Me Rajesh Unnuth et l’avoué Hiren Jankee, à la cheffe juge par intérim pour écouter les arguments dans les meilleurs délais.

Retrouvez l’article au complet dans l’édition du Mauricien du 7 octobre.