Alors que l’ancien ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, répétait que ce serait Khoumada Sawmynaden qui aurait menacé le défunt Soopramanien Kistnen et aurait comploté pour l’atteindre, Me Neerooa, représentant du DPP, l’a confronté à des messages échangés entre Soopramanien Kistnen et Khoumada Sawmynaden, que ce dernier a fourni à l’enquête judiciaire.

Des messages dans lesquels Khoumada Sawmynaden demandait à Soopramanien Kistnen de dénoncer Yogida Sawmynaden, colistier du Premier ministre au No 8, à la commission anticorruption (ICAC). L’ancien ministre devait insister qu’il s’agissait toujours de menaces de son frère à Soopramanien Kistnen.

Le ton est monté lors de l’audition lorsque Yogida Sawmynaden a lancé à l’encontre de Me Neerooa : « You are defending Khoumada! ».

Le représentant du DPP, jugeant ces propos intolérables, a soutenu que le témoin haussait la voix car ce dernier ne peut accepter qu’on porte atteinte à son intégrité. Yogida Sawmynaden s’est excusé par la suite.

Auparavant, il devait déclarer que, en 2013, il avait accepté de louer à bail un bâtiment à la rue Mère Barthélémy, Port-Louis, pour que Simla Kistnen opère un snack aux rez-de-chaussée.

A Yogida Sawmynaden de soutenir que le bail n’avait pas été renouvelé après un an, car Soopramanien Kistnen lui aurait dit que son épouse ne voulait plus travailler. Toutefois, selon l’ancien ministre, le loyer pour un an – de Rs 15 000 mensuellement – n’avait pas été payé, soit un total de Rs 180 000 dû.

Par ailleurs, Yogida Sawmynaden a avancé qu’il n’interférait pas dans les contrats qu’obtenait Soopramanien Kistnen.

« Il connaissait les procédures pour les contrats publics. Il ne me demandait pas de le donner un coup de pouce. Il faisait sa cotation et ses démarches, et m’informait uniquement lorsqu’il avait décroché le contrat », a déclaré l’ancien ministre.

Les auditions reprennent vendredi en cour de Moka.