À la barre des témoins ce lundi 7 juin, dans le cadre de l’enquête judiciaire sur le meurtre de l’activiste du MSM, Soopramanien Kistnen, l’ex-ministre du Commerce et colistier du Premier ministre, Yogida Sawmynaden, a donné plusieurs détails sur son itinéraire à partir du vendredi 16 octobre 2020, date à laquelle il a déclaré n’avoir pas rencontré la victime.

La séance, présidée par la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnauth, a débuté à 10h30 à la cour de Moka.

Interrogé par le représentant du Directeur des poursuites publiques (DPP), Me Azam Neerooa, le colistier du Premier ministre au No 8 a indiqué que, le vendredi 16 octobre, il avait participé au cabinet ministériel, de 10h30 à 13h30, avant de prendre un ‘lunch break’ de 45 min/1h.

Il a poursuivi avec ce qu’il décrit comme un « usual routine ». L’ancien ministre a dit avoir rejoint son bureau à Ebène avant de regagner son domicile. Tous ses déplacements auraient été fait dans sa voiture de fonction, où il aurait été accompagné par ses gardes du corps.

Dans la soirée, Yogida Sawmynaden a affirmé avoir participé à une prière dans un temple de Rivière-des-Anguilles, s’y rendant dans sa voiture de fonction en compagnie d’un garde du corps.

Il a soutenu avoir par la suite rejoint une autre prière à L’Escalier cette fois. Le ministre a néanmoins confié y avoir été emmené par une autre personne.

Pendant ce temps, son garde du corps s’en serait allé avec sa voiture. Il aurait regagné son domicile aux alentours de minuit après avoir déposé un prêtre à Valentina. À 2h du matin, il serait allé récupérer son fils à Big Willy’s, à Tamarin.

Le samedi 17 octobre, le ministre a déclaré s’être rendu à Palma dans sa voiture de fonction. Il a expliqué avoir utilisé sa voiture pour assister à des prières dans différentes régions.

« Nous faisons des rondes de différentes prières. Je ne les ai jamais faites avec Soopramanien Kistnen. Je le fais avec Leela Devi Dookun ou avec le Premier ministre », a déclaré Yogida Sawmynaden en cour.

Il a ajouté que « Soopramanien Kistnen a été un agent politique très actif pendant la campagne électorale uniquement ».

Après des séances de prières à Verdun, à Dagotière et à L’Esperance, accompagné de ses gardes du corps, l’ancien ministre a relaté être rentré chez lui vers 21h/22h. Il a souligné être resté à Floréal, relevant ne s’être pas rendu à Moka.

Le dimanche 18 octobre, le ministre a soutenu avoir quitté son domicile à 16h pour assister à une prière qui a duré 30 minutes, à Rivières-des-Anguilles.

Par la suite, il a déclaré avoir assisté à une autre prière en compagnie de son épouse et de ses deux enfants à St-Julien-Dhotman, pour ensuite regagner son domicile vers 21h.

Me Azam Neerooa a, pour sa part, relevé « des incohérences » dans la déclaration que Yogida Sawmynaden a faite à la CCID, concernant ses heures de déplacement. À la question du DPP relative à son emploi du temps le 14 octobre, le colistier du Premier ministre a répondu qu’il était à Rodrigues et qu’il serait retourné le lendemain.

D’autre part, Yogida Sawmynaden a raconté qu’en 2011, il aurait appris que Soopramanien Kistnen faisait face à des ennuis financiers. Il affirme lui avoir offert du travail sur un chantier à Baie-du-Tombeau, la même année. Yogida Sawmynaden a affirmé se souvenir avoir rencontré la victime à la sortie de Jumbo Phoenix.

En 2012, Yogida Sawmynaden a offert un nouvel emploi à Soopramanien Kistnen. Ce dernier avait ainsi été engagé comme « sub-contractor of labour » sur un chantier à Quatre-Bornes.

« Depuis 2011, je l’aide avec ses ennuis financiers », a déclaré Yogida Sawmynaden lors de son audition.

Pour rappel, le corps sans vie de Soopramanien Kistnen, habitant de Moka, âgé de 52 ans, avait été retrouvé calciné dans un champ de canne de la localité, le dimanche 18 octobre 2020.