Les deux contestations du rapport intérimaire de la commission d’enquête sur les courses hippiques à Maurice, présidée par le britannique Richard Parry, seront appelées en Cour suprême cette semaine. Le premier contestataire, l’ex-entraineur de chevaux Budeshwar Gujadhur, conteste les allégations faites à son encontre dans le rapport intérimaire de la commission d’enquête soumis au président de la République ainsi qu’au Premier ministre d’alors, en 2014.

Par le biais d’une révision judiciaire en Cour suprême, il parle de « fausses allégations» du fait qu’aucune preuve n’a été avancée pour l’accuser de quelconque mauvaise pratique dans la tenue des courses hippiques à Maurice. Lors de la précédente séance, le représentant du bureau de l’Attorney General, Me Yvon Jean-Louis, avait été appelé à éclaircir la cour sur ledit rapport intérimaire et sur l’existence d’un rapport final de la commission. L’Attorney General devra ainsi répondre aux questions des juges lors d’une séance qui coïncidera avec la révision judiciaire du propriétaire de chevaux Paul Foo Kune, qui conteste également les allégations faites à son égard dans le rapport intérimaire de la commission Parry.
Selon la commission d’enquête, le rapport intérimaire qui cite des noms impliqués dans de mauvaises pratiques dans les courses hippiques avait été soumis au gouvernement pour user de sa discrétion afin de prendre des actions nécessaires, voire de réclamer une enquête policière. Le rapport final ne devait toutefois pas faire étalage de tous les noms cités dans le rapport intérimaire.