Photo d'illustration

Alors que les audiences de la Court of Investigation pour faire la lumière sur les naufrages du MV Wakashio et du “tug” Sir Gaëtan devaient reprendre ce mois-ci après les élections villageoises, le calendrier des travaux a une fois de plus été chamboulé. Ce n’est pas avant la deuxième semaine de janvier 2021 que les premiers témoins seront entendus. Les raisons de ce renvoi seraient « un retard dans les préparatifs en raison des élections villageoises ainsi que le manque de documents qui doivent toujours être finalisés avant les auditions ».

Par ailleurs, une décision est toujours attendue sur le lieu où se dérouleront des travaux. La Cour commerciale avait été initialement choisie, mais les audiences de la Master and Registrar devraient aussi se tenir dans cette cour. La décision d’instituer une Court of Investigation est survenue après les événements qui ont suivi le naufrage du MV Wakashio sur la côte sud-est du pays ainsi que le drame survenu lorsque le remorqueur Sir Gaëtan a coulé, soit après une collision avec la barge l’Ami Constant au large de Poudre d’Or.

Après les “terms of reference” connus fin septembre, le compte à rebours avait été lancé pour le recueil d’informations pertinentes et la manifestation de témoins qui voudraient déposer lors de la tenue des audiences. L’appel à informations et à témoins a pris fin le 16 octobre.

Alors qu’il avait été avancé qu’il serait possible que les audiences débutent à partir de novembre, le calendrier a été quelque peu chamboulé, avec dans un premier temps, l’annonce des élections villageoises avec le Nomination Day le 31 octobre et les élections le 22 novembre.

La Court of Investigation sera présidée par l’ancien juge Abdurrafeek Hamuth. Il aura comme assesseurs Jean Mario Genevieve, Marine Engineer et Marine Surveyor, ainsi que Johnny Lam Kai Leung, Marine Surveyor. Ils auront pour tâche d’enquêter sur les circonstances qui ont mené à l’échouement du vraquier et à la rupture de la coque.

Le président et ses assesseurs devront déterminer notamment si les pratiques et procédures pour le “tracking” et la surveillance des navires, qui entrent dans nos eaux territoriales, ont été suivies ou encore sur l’étendue des dégâts causés par le vraquier, qui a causé une marée noire dans le lagon du sud-est et les dommages causés à l’environnement côtier, la vie marine et la réaction des autorités face à ce naufrage.
Les auditions seront ouvertes au public, mais l’accès sera limité en raison des protocoles sanitaires liés à la COVID-19. Ceux qui souhaitent être entendus à huis clos pourront le faire en faisant part de leur requête auprès du secrétariat. La Court of Investigation sur le drame du naufrage du Sir Gaëtan, ayant fait trois morts et la disparition du capitaine Moswadeck Bheenick, sera présidée par l’ex-juge Gerard Angoh, avec comme assesseurs le capitaine Mahendra Babooa, Master Mariner et Iran Mohamad Dowlut, Marine Engineer.