Les fans mauriciens de Liverpool rassemblés au Plaza à Rose-Hill le jeudi 23 juillet pour célébrer le sacre de l'équipe

La quatrième et avant dernière manche de la finale des play-offs de la Super League de basket-ball sera disputée, cet après-midi au gymnase de Phoenix, entre Roche Bois Warriors et Mahebourg Flippers. Match qui sera disputé à huis clos, précisons-le, selon les directives mêmes du Mauritius Sports Council à la Fédération mauricienne de Basket-Ball. Force est toutefois de constater que ce qui n’est pas permis pour certains, l’est par contre, pour d’autres, comme en témoigne les deux événements tenus dans la soirée de mercredi. Tout cela cautionné, qui plus est, par nul autre que le ministre Stephan Toussaint, plus précisément à Côte d’Or.

Gestes barrières « violés »

En effet, si le gouvernement maintient toujours un avis de huis clos sur les compétitions sportives, notamment dans un espace fermé, en revanche, la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill, aussi bien que la Mauritius Multisports Infrastructure Ltd (MMIL), entité qui gère le complexe sportif international de Côte d’Or, sont carrément allés en sens opposé, voire à l’encontre même du protocole mis en place par le ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs ! Cela s’est passé dans la nuit de mercredi à jeudi à l’occasion de la remise du trophée de champion d’Angleterre à Liverpool à l’issue de son avant dernier match de championnat face à Chelsea.

Nombreux sont-ils les fans des Reds qui étaient présents à une soirée organisée par le Conseil municipal de BBRH dans l’enceinte du Plaza à Rose-Hill et à celle de l’Official Liverpool Supporters Club au gymnase de Côte d’Or. Selon les images disponibles, c’était la grosse foule à Rose-Hill d’abord. Présence très remarquée du maire Ken Fong et d’une foule en liesse, malgré le froid hivernal dans la cour du Plaza. En revanche, pas de social distancing et encore moins de port du masque obligatoire et ce, comme exigé selon la loi votée…par le gouvernement !

A Côté d’Or également, ils étaient très nombreux ceux autorisés à se rassembler dans un gymnase…en présence du ministre Stephan Toussaint, lui-même !!! Et dire que la finale de basket-ball, aussi prévu dans un gymnase n’aurait certainement pas drainé une foule aussi conséquente que celle de mercredi soir. Ne cherchez surtout pas la logique, puisqu’il n’y en pas. Est-ce dans un souci de rentabiliser cette infrastructure que la MMIL a accepté —  avec l’autorisation du gouvernement — de louer le gymnase, dont l’entrée était fixée à Rs 250 par personne ?

La question qu’il faut aussi se poser est de savoir s’il est permis de faire l’impasse sur une loi du pays rien que pour se faire quelques sous, qui plus est, en période de COVID-19, afin de démontrer qu’il est possible de rentabiliser le complexe de Côte d’Or ? Car n’oublions pas, non plus, que cet événement s’est tenu à guichet fermé à Rs 250 l’entrée. A voir la grosse foule présente, il est clair que les caisses ont été, de part et d’autre bien remplies.
Une chose est cependant sûre, Liverpool a bien été champion malgré la menace persistante de la Covid-19. Désormais aussi, la population sait que le ministre des Sports est un fan des Reds. Mais le plus grave, c’est que les consignes sanitaires imposées à la population et qui plus est, aux sportifs surtout, ont été tout simplement « violés », en toute impunité. Cela avec la bénédiction du gouvernement, représenté par le ministre des Sports. Et ça, ce n’est certainement pas de bon augure pour la démocratie !