Le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, a demandé, mercredi, aux représentants des agences de recrutement des travailleurs à l’intention des compagnies de croisière d’assumer leurs responsabilités en vue de retourner les employés mauriciens au pays.

Le ministre avait convoqué à son ministère les représentants des principales agences de recrutement,  notamment ceux de l’Oceangoers Ltd, de l’International Cruise Recruitment Services Ltd, de CSCS International Manning Services Ltd, de Vivaldi International Cruise Services Ltd et de Inchcape Shipping Services.

Le ministre du Tourisme, Joe Lesjongard, celui du Travail et du développement des ressources humaines, Soodesh Callichurn ainsi que les représentants du ministère de l’Économie bleue et du ministère de Santé étaient présents à cette rencontre.

Le ministre des Affaires étrangères a expliqué qu’il se penche actuellement sur le problème des Mauriciens travaillant à l’étranger. « Nous demandons aux compagnies d’assumer leurs responsabilités et de retourner ces Mauriciens au pays. » Et le ministre a insisté sur la nécessité que ce retour se fasse d’une façon organisée. « Notre objectif final, c’est la santé dans le pays et nous faisons tout pour que nous n’ayons pas une deuxième vague de la pandémie dans l’île », a-t-il souligné, en mettant l’accent sur le respect des protocoles sanitaires. Il était également question du MS Volendam, qui avait tenté de venir à Maurice malgré l’interdiction des autorités locales et ce, compte tenu de nos frontières actuellement fermées.  Le ministre a indiqué que ce navire compte à son bord plus de 700 passagers, dont l’état de santé est inconnu.  « L’arrivée de ce navire devrait poser beaucoup de problèmes. Les représentants des agences de recrutement pour les bateaux de croisière  auront à soumettre leurs propositions pour rapatrier  les Mauriciens ».
Les représentants des compagnies de croisière se sont déclarés satisfaits de leur rencontre avec le ministre des Affaires étrangères et ont affirmé qu’une fois un retour des choses à la normale tout sera mis en œuvre pour un rapatriement des Mauriciens. « Nous ferons des propositions communes en vue du rapatriement des travailleurs au ministère des Affaires étrangères la semaine prochaine », a expliqué un participant.