Hier après-midi, le ministre Jagutpal a confirmé 146 décès, dont 65 “akoz Covid”, les 81 autres étant liés à des facteurs de comorbidité

La jauge pour les rassemblements publics, religieux et socioculturels passe de 50 à 100 avec la réouverture des frontières du 1er octobre

Les journées des courses hippiques se dérouleront toujours In Camera, tandis que les Night-Clubs et discothèques resteront fermés

Les pique-niques à la plage ne devront pas réunir plus de 30 personnes par groupe

Avec le nombre de décès liés directement ou indirectement au Covid-19, et qui a presque doublé en l’espace de deux semaines, passant de 79 à 146, ou encore 19 décès entre le 18 et le 23, la fin de la deuxième étape du déconfinement se fait dans la prudence. Les frontières étant bientôt rouvertes en vue de relancer le tourisme, les Mauriciens devront continuer à vivre avec des contraintes sanitaires dans une tentative de contrôler la propagation du virus sur le terrain. Ainsi, la jauge maximale pour tout rassemblement public, que ce soit de nature religieuse ou socioculturelle, passera de 50 à 100 à partir de vendredi prochain. Par contre, le Champ-de-Mars restera encore fermé aux amateurs de courses hippiques, de même que les Night-Clubs et discothèques pour les Clubbers. Quant aux pique-niques sur les plages publiques, ils ne devront pas réunir plus de 30 personnes à la fois. Ces détails ont été communiqués par le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, intervenant sans masque à la télévision en cours d’après-midi hier.

Abordant le brûlant dossier du nombre de décès enregistrés avec la pandémie de coronavirus, Kailesh Jagutpal a confirmé que celui-ci s’élève à 146, dont 65 “akoz Covid” et 81 autres liés au Covid mais chez des personnes présentant des facteurs de comorbidité. Il a ajouté que les analyses officielles démontrent que quatre victimes sur cinq n’avaient pas été vaccinées.

En ce qui concerne les dispositions pour les inhumations, avec les dépouilles placées dans des “Casualty Bags” avant de se rendre au cimetière, il a estimé que « nou pe fer tre tre bien ek nou pe respekte bann mizir saniter ». C’est ce qu’il a du moins rétorqué à des questions de la presse au sujet de la directive Dinassin, en date du 20 septembre (voir Le Mauricien d’hier).

Continuant de passer en revue le bilan de la pandémie, le ministre de la Santé a fait état de 3 753 personnes placées en quarantaine à hier, soit 417 passagers ayant débarqué au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, quatre Mauriciens, 128 autres en instance de départ pour Agalega et 3 204 en auto-isolation. D’autre part, du 5 mars à ce jour, Maurice a enregistré 14 567 cas positifs.

Le centre de traitement de l’hôpital ENT traite par ailleurs 45 patients, dont quatre sous “Ventilators” et 21 ayant besoin d’un apport d’oxygène. 167 autres patients atteints du Covid sont, eux, admis dans les Wards spécialisés des hôpitaux. En outre, 91 autres sont dans des centres de traitement et 1 683 en “Home Isolation”.

Au chapitre du programme vaccinal, le ministre prévoit d’entamer la campagne pour les collégiens à partir de mardi, et ce, jusqu’au 20 octobre. Au cours de cette période, les services de la Santé annoncent l’administration de 38 025 doses de Pfizer dans 188 établissements scolaires secondaires, dont 68 collèges d’État, 100 collèges privés et neuf centres du MITD.

Par ailleurs, à partir de vendredi prochain, les contraintes imposées à la population avec la deuxième étape du déconfinement seront partiellement allégées, soit comme suit :
– Activités dans les centres de fitness : accès illimité au personnel et aux membres du public déjà vaccinés contre le Covid-19, à condition de maintenir une personne par quatre mètres carrés à l’intérieur, avec des facilités de ventilation et la capacité maximale affichée à l’entrée;

– Accès aux centres communautaires ou autres : aucun changement, avec un maximum de 50 personnes à la fois et par ordre alphabétique;
– Lieux de culte : le maximum de fidèles autorisés passe de 50 à 100, avec des recommandations en termes de vaccination, de “Social Distancing” et de ventilation. Pour les funérailles et les mariages à l’église et autres célébrations religieuses, le même critère de 100 personnes maximum sera appliqué;
– Marchés : l’accès sera encore contrôlé en vue de réduire les risques d’attroupements (“overcrowding”);
– Événements sociaux et culturels : maximum de 100 personnes et recommandations pour la vaccination, la ventilation et la distanciation sociale;
– Courses hippiques : aucun changement, le public étant toujours interdit d’accès;
– Plages publiques : un maximum de 30 personnes pour les pique-niques;
– Night-clubs et discothèques : interdiction maintenue jusqu’à nouvel ordre;
– Cinémas et théâtres : vaccination obligatoire pour le personnel, maximum de 50% de la Seating Capacity de la salle avec un affichage du nombre d’admis à l’entrée. Vaccination, “social distancing” et ventilation recommandées.
– Bars/casinos et Gaming Houses : accès illimité au personnel de même qu’aux adultes vaccinés.

Ces nouvelles mesures, applicables à partir du 1er octobre, feront l’objet de règlements publiés à l’officiel, avec des amendes prévues pour toute infraction. Toutefois, à ce stade, on notera que le ministre de la Santé n’a nullement fait mention des dispositifs en vigueur au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport pour les parents voulant accueillir des passagers rentrant à Maurice avec la réouverture totale des frontières.