Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal et la ministre de l'éduction, Leela Devi Dookun étaient présents lors de cette signature d'accord

Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a annoncé hier l’intention du gouvernement de renvoyer à Pack & Blister les 50 respirateurs achetés durant la période de confinement sanitaire. Répondant à une question de la presse à la suite de la signature d’un Memorandum of Understanding (MoU) entre le ministère de la Santé et Polytechnics Mauritius Ltd, à Pamplemousses, Kailesh Jagutpal a affirmé que les techniciens de son ministère ont déjà effectué une évaluation des respirateurs de Pack & Blister et qu’ils sont parvenus à la conclusion que ces appareils ne pourront être utilisés à Maurice.

« Comme l’autorise le contrat que nous avons signé, nous allons renvoyer ces respirateurs au fournisseur. Maintenant, on apprend qu’ils s’apprêtent à nous poursuivre. Nous allons Stand Firm” et nous expliquerons que les respirateurs qui ont été livrés ne correspondent pas aux spécifications requises », a-t-il déclaré. Il devait par ailleurs affirmer qu’il « n’y a pas d’exercice d’appel d’offres » dans le cas d’un Emergency Procurement. « Cet exercice avait été effectué durant la période de confinement sanitaire, où personne n’était en mesure de fournir des respirateurs » au pays.

Le ministre poursuit : « Les compagnies et les agences locales ayant l’habitude de nous fournir ces respirateurs n’étaient alors pas en mesure de nous livrer ces appareils. Ils ne pouvaient même pas dire quand ils seront en mesure de nous les fournir. C’est pourquoi le gouvernement s’est tourné vers des fournisseurs prêts à nous fournir des respirateurs », a-t-il ajouté. « Mais le fournisseur nous a livré des respirateurs qui ne correspondent pas à nos spécifications. Il est donc tout à fait normal que nous leur renvoyons ces appareils, et ils devront nous les rembourser. Si un procès légal est engagé, je suis tout à fait d’accord pour aller de l’avant avec cela », poursuit le ministre.

Parlant de la signature du MoU hier, Kailesh Jagutpal affirme que le gouvernement met « beaucoup d’accent» sur les ressources humaines. Pour se faire, dit-il, « il faut faire appel à des institutions qui peuvent dispenser les formations appropriées pour rester au diapason avec les dernières techniques dans le domaine médical ». Selon lui, son ministère, à travers le Health Sector Strategic Plan, a déjà identifié les futurs manquements.
Le ministre fait également ressortir que beaucoup de formations sont prodiguées à l’étranger alors que l’Université de Maurice dispose des capacités nécessaires pour dispenser ces cours dans le cadre de la COVID-19. À noter que la signature de ce MoU permettra au personnel du ministère de la Santé engagé dans le domaine pharmaceutique, paramédical et des soins d’infirmiers de rehausser son niveau. À ce titre, Polytechnics Mauritius Ltd aura la responsabilité d’assister le ministère dans le développement de ses services de santé.

Retrouvez l’article au complet dans l’édition du Mauricien du 18 février.