Photo illustration

La réouverture des frontières, permettant à l’industrie touristique de revoir ses plans, n’est pas pour demain. En effet, le conseil des ministres qui s’est réuni, hier, a entériné la décision du Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour un prolongement de cette mesure de lutte contre la propagation du coronavirus. De ce fait, les frontières resteront fermées jusqu’au 31 mai prochain.

Des amendements seront apportés aux directives émises sous l’article 3 (1) (a) de la Quarantine Act à cet effet pour interdire l’entrée des avions et des bateaux sur le territoire mauricien, sauf sur dérogation du Premier ministre. De son côté, agissant d’après l’article 4 (1) de la même loi, le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a étendu du 31 mars au 31 mai la période de quarantaine obligatoire pour tout passager débarquant à Maurice au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport.

Toutefois, le gouvernement a pris la décision d’enlever l’interdiction qui pèse jusqu’ici sur des passagers venant du Royaume-Uni. À partir de lundi, cette interdiction ne sera plus de mise. D’autre part, des passagers venant du Brésil, du Japon et d’Afrique du Sud, ou encore tout autre passager transitant dans ces mêmes pays au cours des 15 derniers jours sont interdits sur le sol mauricien jusqu’au 31 mai.

À hier après-midi, Maurice avait enregistré 610 cas positifs de COVID dont 4 cas actifs. D’autre part, le programme de vaccination anti-COVID-19 ne sera pas étendu aux personnes âgées de 60 ans et plus.