Le conseil d’administration du FMI a approuvé jeudi une aide supplémentaire de 171,9 millions de dollars en faveur de Madagascar, dont la situation économique continue de se dégrader en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé l’institution dans un communiqué.

Ce nouveau décaissement, effectué au titre de la facilité de crédit rapide (FCR), porte à 337,9 millions le montant total du soutien financier à ce pays, a précisé le Fonds monétaire international.

« Les perspectives économiques de Madagascar se sont dégradées depuis l’approbation de la première demande (d’aide), en raison d’une nouvelle détérioration de l’environnement mondial et de l’aggravation de l’impact de la pandémie de Covid-19, le PIB (produit intérieur brut, NDLR) devant désormais se contracter de 1% en 2020 », a commenté le FMI.

Les secteurs clés de l’économie malgache, notamment le tourisme et l’industrie manufacturière orientée vers l’exportation, sont particulièrement affectés, « affaiblissant davantage les perspectives macroéconomiques », souligne l’institution de Washington.

Les ressources supplémentaires doivent contribuer à répondre aux besoins de financement urgents pour atténuer l’impact de la pandémie, en particulier pour les dépenses de santé et de protection sociale, pour soutenir les plus vulnérables, « et catalyser les ressources supplémentaires des donateurs », détaille le Fonds.

En accordant début avril la première aide, le FMI prenait déjà acte des « graves répercussions » de la crise sanitaire mondiale sur l’économie de Madagascar.

Le tourisme est confronté à « un déclin spectaculaire », et des perturbations affectent les exportations minières et manufacturières, ainsi que le commerce et l’investissement, avait-il alors précisé.

Dt/vog/dga