© Hcazenave

Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a indiqué que l’Organisation mondiale de la santé (MOS) a émis « un avis défavorable » concernant l’utilisation de l’Ivermectine comme un traitement contre la Covid-19.

Selon le ministre, l’OMS a déclaré que les données actuelles sur l’utilisation de l’Ivermectine pour le traitement des patients atteints de la Covid-19 ne sont « pas concluantes ».

« Jusqu’à ce que d’autres données soient disponibles, l’OMS recommande l’utilisation de l’Ivermectine uniquement pour les essais cliniques », a fait ressortir Kailesh Jagutpal à l’Assemblée nationale, mardi.

Il a souligné que l’Ivermectine est « un agent antiparasitaire à large spectre » ayant une activité antivirale in vitro sur les virus à RNA, tels que le VIH, la dengue et le virus du Nil occidental. L’ivermectine agit ainsi en inhibant la protéine Nsp9 du virus, a-t-il soutenu.

Le ministre a informé cependant que les résultats publiés dans de nombreux essais cliniques à ce jour ont clairement montré l’absence de bénéfices à des doses d’Ivermectin réalisables sans risque d’effets secondaires graves chez l’homme.