Photo illustration

Lors du point de presse du National Comunication Committee, le lundi 25 mai, le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, a fait ressortir que le rapatriement des ressortissants mauriciens bloqués à l’étranger doit être fait de manière ordonnée et en toute sécurité pour éviter une résurgence de nouveaux cas importés de Covid-19 à Maurice.

Le ministre a fait ressortir que le rapatriement se fait par ordre prioritaire et dans des cas d’urgence nécessitant un transfert immédiat. Cet exercice concerne en particulier les personnes malades, les familles accompagnés d’enfants en bas-âge et les personnes âgées.

Il a aussi indiqué que le rapatriement s’avère « complexe car plus de 4 000 Mauriciens sont coincés dans 70 pays qui sont, pour la plupart, actuellement en confinement ; d’où l’importance de les rapatrier progressivement, en tenant compte des dispositifs médicaux et de la disponibilité des places dans les centres de quarantaine ».

Ainsi, un vol est prévu de Chennai vers Mumbai pour ramener quelque 80 Mauriciens partis pour des traitements médicaux. D’autres vols sont prévus vers l’Australie, Madagascar et l’Ile de la Réunion. Le ministre a précisé que le gouvernement est également en contact avec les représentants des compagnies de croisière afin d’assurer un plan de rapatriement pour quelque 1 760 membres d’équipage mauriciens.