© Justin Tallis, AFP

Les voyageurs arrivant au Royaume-Uni concernés par les mesures de quarantaine ou les citoyens « cas contact » d’une personne testée positive au Covid-19 ne devront plus s’isoler que 10 jours au lieu de 14, ont indiqué vendredi les quatre médecins en chef britanniques.

« Après avoir examiné les dernières données, nous sommes maintenant convaincus que nous pouvons réduire le nombre de jours d’isolement de 14 à 10 jours », ont annoncé dans un communiqué commun les médecins en chef des quatre nations constitutives du Royaume-Uni.

Avec plus de 63.000 morts, le Royaume-Uni est le pays européen le plus durement frappé par la pandémie, juste devant l’Italie. Le changement prendra effet lundi 14 décembre à 00H01 locales et GMT en Angleterre, Écosse et en Irlande du Nord, le Pays de Galles ayant déjà mis en place cette mesure.

« L’isolement, que ce soit pour les cas contacts identifiés par le service de traçage ou pour les voyageurs venant de l’étranger soumis à une quarantaine, est essentiel pour réduire la propagation du Covid-19 », affirme le communiqué, qui « exhorte » les personnes concernées à bien rester chez elles pendant cette période, même si elle a été raccourcie.

Le gouvernement britannique avait par ailleurs précisé fin novembre qu’à partir du 15 décembre, les voyageurs arrivant en Angleterre par avion, ferry ou train pourront mettre fin à leur quarantaine s’ils font la preuve d’un dépistage négatif du Covid-19 réalisé au moins cinq jours après leur arrivée.

Ils devront réserver ce dépistage avant de voyager et rester isolés avant de l’effectuer, mais aussi payer eux-mêmes ce dépistage qui doit être réalisé dans le privé, pour un coût compris entre 65 et 120 livres (entre 73 et 135 euros environ).