Photo d'illustration
  • Deux dortoirs de travailleurs étrangers à L’Amitié en zone rouge
  • Orange Tower à Ebène sous stricte surveillance avec six cas positifs et 79 employés placés en quarantaine
  • Une Ward de l’hôpital Dr Bruno Cheong transformée en quarantaine avec la détection de huit cas avérés
  • Le nombre de cas positifs au Covid a passé la barre des 200, dont 32 admis à l’hôpital ENT et 1 318 personnes en quarantaine

Avec la multiplication de cas dans différentes agglomérations ces derniers jours, l’Est de l’île se présente comme un nouveau front ouvert à la propagation du Covid-19. Si à hier après-midi, les autorités sanitaires avaient hésité de décréter de nouvelles Red Zones dans cette partie de l’île, deux gros villages Bon-Accueil et Lallmatie en sont sous la menace. Les résultats de l’exercice de dépistage seront déterminants dans les prochaines heures. Force est de constater qu’une Ward de l’hôpital Dr Bruno Cheong a été transformée en centre de quarantaine avec la détection d’un Covid-19 Cluster de huit cas au moins. Par contre, aucun état d’âme pour décréter zone rouge deux dortoirs de travailleurs étrangers.

Qui plus est, la situation au niveau de l’Orange Tower à Ebène est des plus inquiétantes avec déjà six cas de contamination confirmés et 79 employés de cette société occupant les 3e et 6e étages placés en quarantaine. À hier, le nombre de cas avait passé la barre de 200, soit exactement 209, sont 32 admis pour des traitements à l’hôpital ENT de Vacoas et 177 dans les autres centres et le cas d’un patient à l’ENT suivi de près et même si son état était jugé stable.

Bien que les autorités tentent de relativiser le nombre de cas positifs au Covid-19 recensés ces derniers jours avec notamment 35 depuis lundi matin, la situation sanitaire devient de plus en plus inquiétante avec la propagation accélérée à différents points de l’île. Indéniablement, le virus a déjà émigré

à l’Est et aussi au Nord.

Cette recrudescence de cas provoque des inquiétudes dans plusieurs sphères professionnelles que ce soit dans le privé ou aussi dans les services publics. Sur le terrain à Flacq, l’on compte 30 cas enregistrés depuis le weekend écoulé. Des signes de Panic Buying sont visibles avec des craintes légitimes de se retrouver en zone rouge, considérée comme étant imminente en dépit du silence du ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, lors de l’opération Eclipse à la télévision, hier après-midi.

Les craintes sont de plus en plus palpables ces dernières heures du côté de Bon Accueil où l’on a enregistré plus de cinq cas, à Lallmatie où l’on comptait quatre ou encore à Vuillemin/Quartier Militaire où l’on a dénombré trois depuis le weekend dernier. Les autres villages de Flacq qui sont concernés sont Brisée-Verdière, St-Julien D’Hotman, Trou d’Eau Douce, Bramsthan, Cité-Hibiscus, Riche Mare, Poste de Flacq, Hermitage entre autres.

Mais les signes les plus inquiétants sont notés du côté de Lallmatie et de Bon Accueil avec une ruée vers les supermarchés de la région notamment Save Mart, Dreamprice et aussi Royal.

Ces habitants ne veulent prendre aucun risque. D’autant plus qu’aujourd’hui des exercices de Mass Testing sont prévus au centre social de Lallmatie et au Multipurpose Complex de Bon Accueil. Les résultats de ces tests sont annoncés comme cruciaux pour déterminer le sort de ces deux endroits de la circonscription de Flacq/Bon Accueil (No 9).

L’hôpital Bruno Cheong se trouve également en situation de délicatesse avec ces derniers jours plusieurs cas notés. Des prélèvements effectués lundi à l’hôpital de Flacq ont permis de détecter quatre cas. Une salle de l’hôpital a été placée en quarantaine en raison du dépistage de cas à l’Isolation Ward et aussi au niveau du staff.

La situation devient ainsi plus compliquée pour les Incoming Patients qui appréhendent qu’ils soient contaminés en se rendant à l’hôpital pour des soins ou encore des traitements. Du côté des autorités, l’on préfère toutefois temporiser et accentuer les observations sur les cas détectés dans cette partie de l’île.

Parallèlement, les appréhensions quant à la propagation du coronavirus se font sentir du côté de la Cybercité d’Ebène depuis hier avec la confirmation de six cas positifs au niveau de my.T Tower ou Orange Tower, appartenant à Mauritius Telecom, soit aux 3e et 6e étages. 79 personnes qui travaillent sur ces deux paliers ont été placées en quarantaine à la suite du dépistage de ces cas. Les employés de CSL, subsidiaire de MT et ceux des autres départements de MT seront en mode Work From Home et ce, pour les quatorze prochains jours alors que la désinfection totale de l’immeuble est envisagée.

Cette situation provoque une psychose parmi les employés d’Ebène avec des interrogations qui rongent en ce qui concerne ces cas positifs, notamment comment les porteurs du virus ont circulé pour se rendre au travail ces derniers jours. Plusieurs employés de la cybercité réclament davantage de précisions sur ces cas afin de savoir s’ils doivent se faire dépister dans la conjoncture. Les autorités ont toutefois prévu de tenir un exercice de dépistage dans ces lieux aujourd’hui afin de situer quant aux risques potentiels de voir se développer un Covid-19 Orange Tower Cluster.