Photo d'illustration

Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, a annoncé ce vendredi qu’au dernier exercice de séquençage effectué, « le variant mauricien B11 318 a été détecté » parmi 13 tests, à savoir 12 cas locaux et un cas importé.

Le ministre de la Santé a également affirmé que la campagne de vaccination obligatoire sera étendue à plusieurs secteurs, dont la Mauritius Prison Service Unit, au port, à l’aéroport, aux maisons de retraite, aux couvents ainsi qu’aux centres de réhabilitation.

Ceux qui s’y rendront devront être munis d’une carte de vaccination, ou d’un certificat médical signé par deux médecins du gouvernement, indiquant que l’individu ne peut se faire vacciner contre la COVID-19, ou un document démontrant un test PCR négatif datant de pas plus de sept jours.

La vaccination obligatoire dans ses secteurs entrera en vigueur à partir du 21 août à Maurice, et à partir du 13 septembre à Rodrigues.

À savoir que, depuis le 26 janvier, 1 346 650 doses de vaccins contre la Covid-19 ont été administrées dans l’île. De plus, 745 146 personnes ont déjà fait leur première dose, soit 59,6%. Et 601 504 personnes ont reçu leur deuxième dose, soit 48,1% de la population.

À l’hôpital de ENT, le nombre de patients admis est de 76, dont 50 portent des milds symptoms. Selon le Dr Dinassing, 1 876 patients placés en quarantaine dans les hôtels sont asymptomatiques.