Plus de 200 millions de cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde depuis la découverte du virus en décembre 2019 au moment où les contaminations repartent fortement à la hausse, tandis que les décès augmentent plus faiblement, selon un comptage de l’AFP à partir de bilans officiels arrêté jeudi à 07h00 GMT.

En moyenne, plus de 600.000 cas quotidiens ont été détectés dans le monde ces sept derniers jours, soit une hausse de 68% par rapport au plancher atteint mi-juin (360.000 nouveaux cas par jour) principalement imputable à la propagation du variant Delta identifié pour la première fois en Inde, à la contagiosité accrue.

En parallèle, les décès dans le monde (actuellement 9.350 par jour) ont augmenté de 20% depuis début juillet, lorsque les chiffres étaient descendus à 7.800 décès quotidiens.

Cet écart entre hausse des cas et des décès s’observe dans certains des pays actuellement les plus touchés : aux États-Unis, pays qui déplore le plus de nouveaux cas par jour, ceux-ci ont explosé de plus de 820% depuis fin juin (actuellement 94.000 par jour contre 11.000 à l’époque), tandis que le nombre de nouveaux décès a augmenté d’environ 105%, passant de 210 début juillet à 430 actuellement.

Au Royaume-Uni, où jusqu’à 47.000 cas étaient détectés chaque jour il y a quelques semaines, au plus fort de la dernière vague (soit 30 fois plus qu’en mai), les décès ont quant à eux été multipliés par plus de 10, passant de 6 par jour à plus de 80. Un niveau très faible par rapport aux records atteints dans le pays qui a déploré en janvier jusqu’à 1.250 décès quotidiens.

A l’inverse, l’Indonésie, qui recense actuellement 35.000 cas par jour, en baisse de 19% sur une semaine, continue d’enregistrer un nombre croissant de décès : 1.700 par jour ces 7 derniers jours, 8% de plus que la semaine précédente. La vague actuelle est la pire subie depuis le début de la pandémie par ce pays qui déplore actuellement le plus de nouveaux décès au monde.

Ces différences s’accompagnent de fortes inégalités en matière d’accès à la vaccination. 58% des Américains et 69% des Britanniques ont reçu au moins une dose de vaccin, contre 18% des Indonésiens.

Les autorités sanitaires américaines estiment que les personnes vaccinées ont 25 fois moins de risques d’être hospitalisées ou de mourir du Covid-19.

Les 200.065.905 cas de Covid-19 enregistrés dans le monde sont très probablement sous-estimés, puisqu’une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays, les politiques de tests étant différentes d’un pays à l’autre.

La pandémie a officiellement fait plus de 4,25 millions de morts dans le monde, là aussi un chiffre que l’OMS considère comme sous-estimé.