Photo illustration

Tous les passagers s’embarquant sur un vol pour Maurice devront présenter un test PCR négatif, effectué cinq jours avant leur départ. À leur arrivée dans le pays, ils seront ainsi placés directement en quarantaine pour au moins 14 jours.

Le chef du gouvernement a expliqué hier, au parlement, que depuis la fermeture des frontières de Maurice le 19 mars 2020, à l’exception des vols cargo, tout autre vol entrant doit être autorisé par le directeur de l’aviation civile. Cette autorisation est accordée après consultation avec le ministère de la Santé et le ministère des Affaires étrangères, ainsi qu’avec l’approbation du Comité national relatif au Covid-19 et du Bureau du Premier ministre.
« La priorité est donnée aux cas de rapatriement, d’évacuation sanitaire et de mission de sauvetage », a déclaré le Premier ministre.
Revenant sur le cas du malgache, testé positifs au Covid-19, le PM a indiqué que l’ambassade de Madagascar à Maurice a formulé une requête auprès des autorités pour permettre l’arrivée à Maurice, par un vol privé, d’un patient malgache nécessitant une intervention chirurgicale urgente à l’hôpital Wellkin.
Le Premier ministre a affirmé que la requête a été acceptée sur une base humanitaire urgente, vu l’indisponibilité à Madagascar des services médicaux nécessaires au traitement du patient.
 
Toutefois, Pravind Jugnauth a fait ressortir que le patient et ses deux accompagnateurs ont effectué leur test PCR à l’Institut national de recherche en santé publique de Madagascar le 8 juillet, qui se sont avérés négatifs. A leur arrivée le 12 juillet, l’hôpital Wellkin a pris toutes les dispositions, en concertation avec le ministère de la Santé et du Bien-être, pour le transfert du patient et des deux accompagnateurs de l’aéroport à hôpital, où ils ont étaient placés en quarantaine.
Conformément au protocole sanitaire existant, un test PCR a été réalisé par le ministère sur les trois passagers. « Le résultat du patient, communiqué le 13 juillet, était positif, d’où son transfert à l’hôpital ENT alors que les deux autres passagers, testés négatifs, sont restés en quarantaine à l’hôpital Wellkin », a-t-il ajouté.