Photo d'illustration

L’inflation se maintient à un niveau élevé et après un taux de 6,5% en juillet, elle s’établit à 6% en août (year-on-year inflation). Cet indicateur clé de l’économie a pris une courbe ascendante ces derniers mois. De 1,5% en juin et août 2020, le taux a augmenté drastiquement à 5,9% en juin 2021, pour ensuite passer à 6,5% en juillet et a 6% en août. Pour ce qui est du taux de Headline Inflation, il était de 3% en août 2021 comparé à 1,8% en août 2020. Le CPI (Consumer Price Index) a reculé légèrement de 0,1%. De 111.7 en juillet, il est passé à 111.4 en juin 2021, puis à 111.6 en août.

La hausse de prix des matières premières sur le marché mondial et du prix du pétrole entraîne une hausse de l’inflation mais des facteurs locaux sont aussi responsables, notamment la dépréciation accélérée de la roupie. Ces facteurs représentent un danger pour l’économie à moyen terme, avec une potentielle flambée de l’inflation.

Selon la dernière édition de Inflation Expectations Survey, 50 intervenants choisis au hasard dans les secteurs financier et réel de l’économie, se sont exprimés sur l’évolution du taux d’inflation (Headline) dans les mois à venir. 69,8% des sondés affirment que parmi les trois principaux facteurs qui sous-tendent la tendance actuelle du taux d’inflation, figure la variation du taux de change de la roupie. Les facteurs externes ont été considérés par 65,1 % des personnes interrogées comme le deuxième facteur le plus important. L’évolution de la demande globale est considérée par 60,5 % des personnes interrogées comme le troisième facteur le plus important.

Les personnes interrogées ont été invitées à indiquer leur point de vue pour l’inflation dans les prochains mois et 72,1 % d’entre elles prévoient un taux d’inflation compris entre 2,5 % et 3,5 % en décembre 2021. Pour juin 2022, 81,4% des personnes interrogées estiment que le taux se situera entre 2,5% et 3,5%. En moyenne le taux d’inflation attendu pour décembre est de 2,7%, 3% en avril 2022 et 3,1% en juin 2022.