Photo d'illustration

La commissaire Pierre-Louis à Port-Mathurin : « La population est très Responsive par rapport à la vaccination. Mais la situation à Maurice se détériore de jour en jour avec même des morts, ce qu’il n’y avait pas avant.

La pression exercée par la société civile, menée par la Rodrigues Government Employees Association (RGEA), avec une manifestation annonce dans le chef-lieu de Port-Mathurin (voir texte plus loin) aura finalement rapporté des dividendes. Ce mouvement de la rue à Rodrigues avait pour objectif de réclamer un report de la réouverture le 1er octobre prochain de la Covid-Free Island.

Le porte-parole du gouvernement sur ce dossier, le Deputy Prime Minister et ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, a annoncé que les contraintes imposées dans le cadre de la lutte contre Covid-19 sera prolongée d’un mois, soit jusqu’au 1er novembre. De ce fait, la reprise des liaisons aériennes assurées par la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, devant intervenir à partir du 1er octobre ne se fera pas.

La raison officielle évoquée par Steven Obeegadoo est que le target de 60% de la double dose de vaccination anti-Covid-19 de la population à Rodrigues ne sera atteint au 1er octobre. Le taux de vaccination dans l’île en fin de semaine n’est que de 42%. « Tout semble indiquer que la tendance sur le terrain à Rodrigues est que cette étape de 60% devra être franchie au cours du mois d’octobre », a déclaré en substance le Premier ministre adjoint à cet effet.

En parallèle à Rodrigues, le High Powered Committee sur le COVID-19 s’est réuni en vue de passer en revue l’évolution de la situation sur le terrain tout en laissant entendre que la réouverture n’allait pas se faire le 1er octobre et ne voulant anticiper l’annonce officielle de Steven Obeegadoo. Ainsi, la commissaire Franchette Gaspard Pierre Louis, porte-parole de ce comité, a fait comprendre que le chef commissaire, Serge Clair, a envoyé une correspondance aux autorités mauriciennes, pour proposer de prolonger la suspension des vols d’Air Mauritius.

Lisez l’article au complet dans l’édition du Mauricien du 17 septembre.