Alexandre Mayer reste un candidat à sa propre succession

Les championnats nationaux de cyclisme sur route, dont le coup d’envoi sera donné aujourd’hui, couronneront demain dans la catégorie élite 2 & 3 le coureur qui saura trouver les bons arguments pour venir à bout du parcours piégeur de Sorèze.

L’année dernière, Alexandre Mayer, alors sous les couleurs de la WB Fybolia-Locminé, avait livré un beau petit numéro en compagnie de Yannick Lincoln avant de se détacher et d’aller chercher la victoire tout seul, affirmant ainsi son statut de grand. Pourra-t-il cette année encore répéter la même gamme ? Sur les différentes courses depuis le début de la saison, le sociétaire du BRSC-CSI Energy Group s’impose comme le nouveau patron du peloton.

S’il a fait une saison « pleine » en 2020 avec un triplé championnat de VTT-route-Tour de l’île, il semble bien parti pour sortir la même prestation de son chapeau. Sauf si Christopher Lagane, en panne d’inspiration sur le même circuit l’année, retrouve ses automatismes cette fois. Il semble que le FFSC-KFC n’ait pas trop digéré cette déroute l’année dernière, après avoir enlevé le championnat deux années de suite (Grégory Lagane, Dylan Redy).

Et si la bataille entre le FFSC-KFC et le BRSC-CSI EG profitait à un troisième larron ? C’est souvent ce qui s’est passé dans ce contexte. Hugo Caëtane en 2008, Matthieu Le Blanc en 2011, Yoan Pirogue en 2015 : les outsiders ont souvent profité de ce que les gros bras s’observaient pour aller s’imposer tranquillement. Si ce scénario peut se produire, il paraît peu probable. Seulement deux autres coureurs – Fidzerald Rabaye et Aurélien de Comarmond – ont réussi à piéger le peloton pour aller s’imposer. Le reste du temps, on retrouve les mêmes aux avant-postes.

Reste que le favori ultime demeure Alexandre Mayer. Ce dernier a livré une petite démonstration de ses qualités en remportant avec un brio certain la première des deux épreuves du Circuit de Riche-en-Eau, un contre-la-montre court, prouvant par la même occasion qu’il demeure pour l’instant le coureur le plus complet.