Moins d’un mois après son intronisation, le nouveau comité directeur de la Fédération mauricienne de cyclisme se retrouve dans une situation dont elle se passerait bien. En effet, une lettre de protestation a été envoyée aux autorités afin de contester l’éligibilité du comité directeur, constitué le 30 novembre, alors que Hans Brasse, lui aussi élu ce jour-là, a soumis sa démission de toutes les instances fédérales.

C’est le Pereybère Sports Club (PSC) qui a tout déclenché. En effet, une lettre, avec l’intitulé « Complaint against the Election of the Federation mauricienne de Cyclisme held on 30th November 2020 », a atterri au ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL), au Comité olympique mauricien (COM), au bureau de l’Ombudsperson for Sports et au Registrar of Association. Que dit-elle ? En gros, que trois des membres élus n’ont pas de locus standi pour siéger au sein du comité directeur. Et cette lettre cite nommément Michel Mayer (BRSC), président, Wesley Catherine (VCP) et Norbert Froget (UCRH).

Il est reproché aux représentants de ces trois clubs de ne pas être en conformité avec les statuts de la FMC et la Sports Act 2016. Cette lettre, signée d’un membre du PSC, souligne que le secrétaire général d’alors et aujourd’hui démissionnaire Hans Brasse a attiré l’attention de Lawrence Wong, l’ancien président, mais que ce dernier n’aurait pas pris en compte les avertissements. « Nevertheless, the former President has negligently or recklessly failed to pay attention to the aforesaid substance 10 days prior the election”, peut-on encore lire. »

L’auteur de la letter demande donc que les autorités citées plus haut déclarent cette élection « null and void » et va même plus loin en demandant la tenue d’une nouvelle AGE dans un délai de 15 jours comme stipulé dans la Sports Act « as from the date you take cognizance of this letter. » Et au cas où cette demande ne serait pas entretenue, il parle de « proceed further with the matter. »

Sauf que la FMC se retrouve confrontée à la démission de Hans Brasse, son secrétaire général et représentant du PSC, Ce dernier a en effet soumis sa lettre, soutenant avoir abordé la question de l’éligibilité des candidats au précédent président. Affirmant par la même occasion n’avoir rien contre l’actuel occupant du poste présidentiel, il soutient également avoir « expected him (ndlr Lawrence Wong) to understand that we were not abiding to the laws. »

Du côté des autorités, on affirme suivre la situation de près. D’autant que le cyclisme a connu une période relativement tranquille depuis quelques années, affichant des performances encourageantes et une stabilité fort enviable. Serait-ce le début d’une nouvelle ère noire ?