Dominique Hardy, président de la commission VTT, Michel Mayer, Jean-Philippe Lagane et Grégory Passée, respectivement président, vice-président et secrétaire de la FMC

Le peloton cycliste local aura une année 2021 chargée. C’est du moins ce qui se devine à la lecture du calendrier présenté par le comité directeur de la Fédération mauricienne de cyclisme (FMC), mardi, à son siège à Saint Pierre. Tout laisse donc croire que l’année 2021 sera remplie de bout en bout.

On sait déjà que le coup d’envoi de la saison sera donné le 7 mars avec le traditionnel Circuit du Champ de Mars à Port-Louis. Mais auparavant, les pensionnaires des différentes académies ont rendez-vous le 13 février. D’ailleurs, deux épreuves de ce type sont au programme, la deuxième prévue pour le mois de décembre.

La satisfaction vient du fait que tous les clubs ont réussi à inscrire au moins une épreuve sur le calendrier. Ce qui résulte en très peu de trêves, si ce n’est pour faire de la place au VTT. « Avec la Covid-19, nous comprenons que ce n’est pas évident d’organiser des courses. Et les clubs souffrent quelque peu de l’absence de sponsors. Mais tout le monde a joué le jeu », s’est réjoui Michel Mayer, président de la FMC.

Dans les faits, les championnats nationaux sur route retrouvent leur place au mois de juin, contrairement à l’année dernière, où ils avaient été programmés pour mars. La FMC a alors vu une partie des championnats reportés à cause du confinement. Mais cette année, l’accent sera mis sur le retour au premier plan de la Team MCB. Cette équipe, qui fait office de sélection nationale, devra remettre l’ouvrage sur le métier. En effet, la FMC table pour le moment sur une participation au Tour du Rwanda. « Tout dépendra de facteurs sur lesquels nous n’avons aucune influence », rappelle Michel Mayer.

Il a expliqué que les vaccins et autres invitations du comité organisateur du Tour du Rwanda restent les principaux critères pour une éventuelle participation mauricienne à cette épreuve cycliste (voir par ailleurs). Dans la foulée, la présence mauricienne aux épreuves réunionnaises, et vice-versa, est au programme du calendrier 2021. Ainsi, si tout se passe bien, on verra les Mauriciens — en sélection ou en club — en action sur les routes de l’île sœur pour l’Étoile de l’océan Indien (8-11 juillet) ou pour le Tour de La Réunion, prévu en septembre (18-25).

Le Tour de Maurice, épreuve phare du calendrier local, est cette fois programmé pour le mois de novembre, du 9 au 13. Le but derrière cette programmation tardive est pour attirer le maximum de coureurs étrangers en cas de réouverture des frontières.