De graves incidents ont éclaté entre des membres du gouvernement et ceux du Parti Travailliste ce jeudi 17 juin à l’heure du thé au Parlement. Le député Shakeel Mohamed a ainsi effectué un « diary book entry » au poste de police de l’hôtel du gouvernement en compagnie d’autres membres du Parti Travailliste.

Tout serait parti « d’une blague, enn joke sur Betamax » que Shakeel Mohamed aurait fait dans le lunch room de l’Assemblée National.

Selon le député Patrick Assirvaden, Shakeel Mohamed aurait fait le tour du lunch room avec un panier à la main en disant qu’il fallait « collecter de l’argent pour contribuer pour payer Betamax ».

Lors d’une déclaration devant la porte d’entrée de l’hôtel du gouvernement ce jeudi soir, Shakeel Mohamed déclare que tout est parti d’une blague sur l’affaire Betamax qui fait l’actualité. « Mo kumsa, mo kontan fer badinaz. Se pou gard enn sertin fraternité ant bann mamb l’assemblée nationale pe import ki kote ou ete », devait-il déclaré avant de poursuivre,  mo’nn pass lor sak latab et letan mo p koz avek député Doolub, ministre Hureeram inn dir mwa mo pa gayn drwa dibout la ».

Selon Shakeel Mohamed, s’en sont suivi de vifs échanges entre le ministre Hureeram et d’autres députés de la majorité qui l’auraient ensuite menacé. Ce dernier indique aussi que si la police n’était pas intervenue, les choses auraient pu empirer. Il explique cependant qu’il ne compte pas aller plus loin pour l’instant que le diary book entry effectuée à la suite de l’incident.

Shakeel Mohamed au poste de police de l’hôtel du Gouvernement