Getty image

13 135. Tel est le nombre de pertes d’emploi enregistrées par le ministère du Travail entre janvier et septembre derniers. En 2019, le nombre se chiffrait à 10 459, contre 9 383, en 2018, et 9197, en 2017. Selon un document déposé à la bibliothèque de l’Assemblée nationale, de grosses pertes d’emploi ont été enregistrées dans les secteurs auxiliaires (3 380), suivis de l’industrie touristique (2476), de la distribution (1587) et de la construction (1 270).

Parmi d’autres secteurs, qui ont enregistré des pertes d’emploi conséquentes, on retrouve le secteur des agences de voyages et tour-opérateurs (267), les entreprises engagées dans l’exportation (953), les entreprises de nettoyage (348), les Domestic Workers (516), les usines de textile (737), le secteur non agricole (301), la Printing Industry (109), l’ICT (173) et le transport public (89). Le même document indique que le nombre de “Termination of employment” entre avril et septembre de cette année se chiffre à 6 673. Entre janvier et mars, le nombre était de 6 462. Entre janvier 2017 et décembre 2019, le nombre de cas de “Termination of Employment” se chiffrait à 29 039. Quant aux “job losses”, le nombre se chiffrait à 42 174 pour la période correspondante de 2017 à septembre dernier.

Depuis 2017, le secteur de l’externalisation n’a pas enregistré de pertes d’emploi. C’est la première fois ces trois dernières années que ce secteur enregistre une réduction de postes. En effet, entre janvier et septembre dernier, le secteur de l’externalisation a enregistré 173 pertes d’emplois entre 2017 et 2019. À travers l’intervention des officiers du ministère du Travail, 1 051 salariés sur un total 42 174 licenciés ont pu retrouver leur emploi. Un accord de licenciement a été trouvé pour 12 248 employés qui ont touché des indemnités d’un montant de Rs 330 864 019. Pas moins de 25 028 travailleurs licenciés se sont fait enregistrer sous le Workfare Programme, tandis que 3 384 cas ont été référés à la Cour industrielle.

Après la levée du couvre-feu sanitaire, le gouvernement a étendu le Wage Assistance Scheme aux entreprises spécialisées dans le tourisme et les secteurs auxiliaires. À ce jour, Rs 10,5 milliards ont été déboursées pour 273 524 travailleurs. 203 585 “self-employed” ont bénéficié d’une somme de Rs 2,5 milliards sous le Self-Employed Assistance Scheme.
Le ministère du Travail a aussi signifié son intention de dispenser des cours de formation à 23 000 chômeurs dans les secteurs suivants : l’ICT-BPO, l’agro-industrie, l’e-Commerce, les Health Care and Medical Devices, l’énergie renouvelable, Precision Manufacturing, l’économie circulaire, le transport et logistique. Ces chômeurs toucheront en même temps une allocation mensuelle de Rs 9 000. Ces cours démarreront ce mois-ci pour terminer en juin 2021.

Le gouvernement se propose aussi d’accorder une allocation mensuelle de Rs 10 200 à 11 000 nouvelles recrues, qui souhaitent faire carrière dans les petites et moyennes entreprises et dans les micro-entreprises. De plus, 2 000 travailleurs seront bientôt recrutés par Landscope Mauritius et 1 000 pêcheurs seront aussi employés par le Mauritius Oceanography Institute et le Centre de Recherche d’Albion, pour l’élevage de poissons et la protection des coraux.