Face à la presse ce lundi, 26 avril, le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, le leader du MMM, Paul Bérenger, le leader du Reform Party, Roshi Bhadain et le député de l’opposition et ancien ministre, Nando Bodha, ont été unanimes : le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, doit démissionner.

« Si le ministre a un peu de dignité, il doit démissionner », a soutenu Paul Bérenger, s’appesantissant sur les nombreux décès de patients dialysés, positifs à la Covid-19, de l’hôpital de Souillac.

D’autre part, il a affirmé qu’un comité réunissant les secteurs public et privé a été mis en place pour faire des propositions sur un  »early opening of borders ». Selon ce dernier, le gouvernement doit prendre toutes les mesures nécessaires, comme les Seychelles, avant de rouvrir les frontières aux touristes.

Quant à l’intervention télévisée du Premier ministre, hier soir, le leader des mauves soutient que sa déclaration a apporté « beaucoup de confusion ». Néanmoins, avec les restrictions toujours de mise, il estime que Maurice est loin d’être retournée à la normale, « mais c’est déjà un pas en avant ».

Par ailleurs, Paul Bérenger a soutenu que le gouvernement « fuit devant ses responsabilités » au parlement ce mardi.

« Durant plusieurs sessions, il n’y avait pas de projet de loi au parlement. Soudain, ce mardi, il y en a trois. Le gouvernement doit arrêter de traiter le parlement avec mépris », a fait ressortir Paul Bérenger.

Pour sa part, Xavier-Luc Duval a indiqué avoir certaines exigences quant au Fact Finding Committee, annoncé pour faire la lumière sur les décès des patients dialysés. Ce comité, pour le leader de l’opposition, « sera politisé » car « l’avenir du gouvernement est en jeu ».

« La présidence du FFC doit agir en toute indépendance et les familles des victimes doivent avoir un mot à dire sur les deux assesseurs, de même que les attributions des décisions sur les patients », a-t-il plaidé.

De plus, l’opposition exige que le rapport du Fact Finding Commitee soit rendu public.

« Trop de rapport du FFC n’ont pas été rendus publics. Nous exigeons une clarification immédiate du gouvernement », a réclamé le leader de l’ooposition.

Roshi Bhadain trouve, lui, inconcevable que le gouvernement autorise des travailleurs étrangers, en provenance de l’Inde, de rentrer à Maurice, compte tenu de la situation critique en la Grande Péninsule, avec une explosion de cas positifs et de décès.

« Si le variant (indien) arrive à Maurice, ce sera la catastrophe. Aucun vaccin n’est pour l’heure efficace contre le ‘mutated variant’ de l’Inde. Comment le gouvernement peut prendre un risque pareil ? », s’est-il demandé.