À la suite des informations selon lesquelles l’ICAC aurait ouvert une enquête préliminaire sur ses avoirs en tenant compte de la déclaration des avoirs qu’il aurait soumis dans le sillage de son élection au Parlement, le leader de l’opposition a déclaré au Mauricien ce matin qu’il est un « livre ouvert ».
« J’invite l’ICAC à voir tous mes comptes y compris mes comptes bancaires », a dit Arvin Boolell.
Le leader de l’opposition a expliqué qu’il « co-own » des terrains faisant partie d’une propriété plus large dans le cadre d’une succession qui est encore « undivided » et qui attend une décision du notaire.
Ses biens ont été déclarés à la MRA comme faisant partie d’une succession. Ses deux fils possèdent chacun une maison héritée de son père, feu sir Satcam Boolell. Quant à lui, il ne possède que sa maison située à Forest-Side, deux voitures, un “housing loan” auprès de la Barclays et un “car loan” auprès de SICOM comme il l’a déclaré après son élection.