Elle était née avec une cyanose, ce qui se traduit par une couleur bleuâtre ou grisâtre de la peau, des ongles, des lèvres ou du contour des yeux. Son diagnostic a confirmé une atrésie valvulaire pulmonaire, une anomalie du cœur découverte à la naissance où la valve qui contrôle le flux sanguin du cœur vers les poumons ne peut pas s’ouvrir totalement.

La Mauricienne a été rapidement envoyée à l’hôpital Apollo de Navi Mumbai où elle a subi une chirurgie hautement complexe. Cette opération délicate réussie, cette petite de 15 jours peut enfin mener une vie normale.

Prénommée Dianna, elle a vu le jour le 28 juillet 2021 à Maurice. Toutefois, un diagnostic effectué sur elle confirme une grave maladie cardiaque congénitale. Sa survie dépendait de la persistance du canal artériel et elle a été prise en charge dans une unité de soins intensifs néonatals. Étant donné que son cas était grave, elle a été transférée à Mumbai le 12 août 2021 grâce à l’aide du gouvernement, avec le soutien d’un médecin local. Une fois à Mumbai, elle a été rapidement prise en charge et son état a été immédiatement stabilisé et, en moins de 24 heures, elle a été emmenée au laboratoire de cathétérisme pour une procédure cardiaque.

Toutefois, avant que ne débute la procédure, Dianna a été victime d’un grave arrêt cardiaque, qui a nécessité un traitement immédiat par électrochocs. En ce sens, quatre à six chocs ont été administrés au bébé, et plusieurs médicaments cardiaques d’urgence requis. Le Dr Bhushan Chavan, consultant en cardiologie pédiatrique interventionnelle à Apollo Hospitals Navi Mumbai, médecin principal de ce cas, soutient que l’état de Dianna s’est détérioré et qu’elle a été envoyée par le gouvernement mauricien à l’hôpital Apollo Navi Mumbai pour une prise en charge clinique plus poussée.

« L’état de Dianna était grave et ne répondait pas à ces traitements. Un stimulateur cardiaque temporaire a donc été inséré en dernier recours et a permis au cœur de continuer à battre, à un rythme de 150/min. La réanimation a été poursuivie et la procédure a été abandonnée », dit-il.

Après ce traitement de choc, le bébé a retrouvé son propre rythme dans les quelques minutes qui ont suivi, et le stimulateur cardiaque a été retiré. Pour qu’elle soit stabilisée, elle a été transférée à l’unité de soins intensifs néonatals. Au cours des dix jours suivants, Dianna a surmonté tous les problèmes néonatals dont une insuffisance rénale aiguë. Elle a également retrouvé un fonctionnement neurologique normal après une évaluation faite par un neurologue pédiatrique. Ce succès est considéré comme un autre miracle, malgré une longue période de réanimation et d’arrêt cardiaque. Une fois l’état de Dianna stabilisé, le Dr Bhushan Chavan a procédé à la procédure interventionnelle, à la perforation et à la valvotomie pulmonaire par ballonnet qui est un élargissement d’une valve pulmonaire rétrécie à l’aide d’un cathéter à ballonnet à l’intérieur de la valve pour ouvrir la valve pulmonaire défectueuse qui avait causé l’arrêt cardiaque.

Intervenant suite à la réussite de cette chirurgie, Santosh Marathe, Chief Operating Officer & Unit Head, Apollo Hospitals, Navi Mumbai, dira : « Les cardiopathies congénitales sont les troubles congénitaux les plus courants chez les nouveau-nés et touchent environ huit bébés sur 1 000. Le traitement réussi de la petite Dianna est un moment de fierté pour notre institution. Notre équipe d’experts de classe mondiale a fait en sorte qu’Apollo Hospitals Navi Mumbai soit reconnu comme l’un des centres les plus avancés de l’Inde occidentale en matière de soins cardiaques pédiatriques. »

Le responsable fait ressortir également que le nombre croissant de maladies cardiaques en Inde est devenu une préoccupation majeure aujourd’hui et qu’avec la pandémie de Covid-19, la menace est encore plus grande pour les personnes qui sont à risque de maladies cardiovasculaires.

Ses chiffres indiquent que jusqu’à présent, les hôpitaux Apollo de Navi Mumbai ont traité plus de 350 enfants et sont équipés d’une unité de soins intensifs néonatals et d’une unité de soins intensifs pédiatriques de pointe, soutenus par de bons soins intensifs, des cardiologues pédiatriques et une équipe de chirurgie cardiaque pédiatrique. Au cours des 16 derniers mois, Apollo Hospitals, Navi Mumbai, a traité plus de 60 enfants mauriciens.