Quelques cas de fièvre ont été détectés dans des familles de Résidence Malherbes, par des officiers du département sanitaire de Curepipe, dans la matinée d’hier. Rencontrés sur le terrain, ces officiers qui sillonnent la cité, une des plus grande, sinon la plus vaste de Curepipe, font du porte-à-porte depuis hier pour s’enquérir de l’état de santé des familles.

C’est à Résidence Malherbes que se situe l’usine Cre@sim, où des employés ont été testés positifs à la Covid-19. Avec 15 cas, détectés dans la région, Malherbes est devenu le quatrième cluster de Curepipe. Étant donné la situation, la Santé mène une enquête sur le terrain. Celle-ci se poursuivra jusqu’à demain.

Toutefois, les officiers rencontrés sont visiblement fatigués, vu la superficie de la cité, laquelle compterait pas moins d’un millier de maisons. Au nombre de six, ils déplorent les conditions dans lesquelles ils doivent mener leur travail. « Regardez vous-même comment nous sommes habillés! Nous devons entrer dans la cour et dans les maisons des habitants sans protections adéquates. Nous n’avons que des masques et des gants pour nous protéger. Dans le cas de Malherbes nous aurions dû avoir des combinaisons. Après cet exercice, nous allons rentrer chez nous sans savoir si nos vêtements n’ont pas été contaminés. Il y a des informations que nous aurions pu prendre au téléphone! » confie un officier. Et d’ajouter: « c’est dans ces mêmes conditions que nous devrons enquêter dans le cluster de Forest-Side. »

Nos interlocuteurs nous confient également qu’ils ne sont pas équipés de thermomètre pour la prise de température. « Nous avons dirigé les cas de fièvre vers le dispensaire de Curepipe », expliquent-ils.


Cliquez ici :  5 723 3000  pour sauvegarder notre numéro de contact WhatsApp afin de contribuer à l’information avec nos lecteurs. N’hésitez pas à partager vos images et vos informations avec la rédaction. Dites-nous comment se passe votre confinement, votre quarantaine ou votre traitement à la COVID-19.