Le Commissaire de police, Mario Nobin, n’aurait donné « aucune instruction » aux policiers de procéder à des descentes chez les employés d’Air Mauritius, sous le coup d’un licenciement.

« Le Commissaire de Police tient à informer la population, en particulier, les employés d’Air Mauritius, qu’aucune instruction n’a été donnée pour que les policiers effectuent des enquêtes en ce qui concerne leur vie privée auprès d’eux ou de leur famille », peut-on lire dans un communiqué émis par la force policière ce jeudi 28 mai.

Plusieurs employés de la compagnie d’aviation nationale, placée sous administration volontaire, ont reçu la visite de policiers à leur domicile dans ce qui est qualifié comme une tentative d’intimidation à leur encontre.

Or, la force policière affirme avoir « toujours prôné une approche conforme aux lois de la République en respectant les droits constitutionnels des citoyens ».