Selon les informations du National Crisis Commitee, un détachement important de la partie avant du navire a été observé. Sur l’avis des experts, le plan de remorquage a été mis en œuvre sous la supervision du Salvage Master et de l’International Tanker Owners Pollution Federation Ltd (ITOPF).

Toutes les précautions nécessaires ont été prises, y compris le positionnement des embarcations et du personnel de la National Coast Guard autour du navire contrôler la situation.

Plus tôt ce samedi, le déploiement des barrages flottants autour du MV Wakashio a été renforcé depuis 7h ce matin avec 600 mètres supplémentaires d’équipement dans le lagon. Les écrémeurs sont en mode de veille à proximité du navire et interviendront en fonction des besoins.

Selon les services météorologiques du pays, le temps va se dégrader dans les prochains jours avec des vagues atteignant une hauteur maximale de 4,5 mètres. Une attention particulière est donc accordée aux sites sensibles tels que le parc marin de Blue Bay, l’île aux Aigrettes et le site national Ramsar de Pointe D’Esny.

Le comité indique également que les experts locaux seront associés à ceux de l’étranger en vue de poursuivre les travaux de réhabilitation, de renforcer les capacités et d’assurer le suivi des actions afin de faire face au défi écologique.

En outre, environ 814 tonnes de déchets liquides d’hydrocarbures, 318 tonnes de boues de déchets solides et de débris contaminés, et 250 mètres cubes de barrages artisanaux saturés ont été collectés à la mi-journée du 15 août 2020.