Bâtiment du ministère du Travail

Le cas de la compagnie Karl Ray Ltd a été entendu devant le RB. Cette compagnie, dont la situation financière est critique, compte en effet remercier deux de ses employés. Selon son comptable, les dettes impayées se monteraient à Rs 3,1 millions.

A ce jour, aucun accord n’a été trouvé entre la compagnie et les deux employés concernés. « Nous n’avons pas encore trouvé un accord avec ces employés, mais la compagnie leur a fait une proposition », explique le comptable, qui était présent jeudi matin devant le vice-président du RB, Bernard Marie.

Les employés concernés souhaitent ainsi obtenir trois mois de salaire par années de service, ce que l’entreprise dit être dans l’incapacité de faire, faute de moyens.

« La situation de la compagnie est telle que, soit on trouve un accord à l’amiable, soit c’est l’administration judiciaire », fait ressortir le comptable, qui explique que la compagnie doit Rs 1,9 million à la Mauritius Revenue Authority (MRA) et Rs 1,2 million en tant que loyers impayés.

Une employée concernée par ce limogeage dit pour sa part avoir été « choquée » en apprenant ces chiffres. « Je n’y crois pas ! », dit-elle. Sa seule satisfaction, pour l’heure, est que sa compagnie ne pourra pas la remercier tant que le RB n’aura pas statué.