– Le ministère de la Santé contredit le porte-parole du GM sur la Covid-19

– Pas de réponse officielle jusqu’ici des autorités malgaches

La porte-parole du Centre de Commandement Opérationnel (CCO) de la COVID-19, Hanta Marie Danielle, la Mme Gaud de la Grande île, annonce le samedi 26 septembre à la Télévision malgache, Televison Malagsy qu’il y a deux cas importés de Maurice parmi les 36 cas positifs enregistrés à Madagascar des résultats d’analyse obtenus le vendredi 25 septembre dernier pour les cas du jeudi 24 septembre. L’information est reprise par d’autres médias locaux comme L’express de Madagascar (https://lexpress.mg/30/09/2020/contamination-un-signal-de-reprise-des-cas-importes-de-covid-19/) qui annonce que selon un médecin « deux cas importés ont été identifiés à l’issue d’un contre-test sur les passagers qui débarquent à l’aéroport d’lvato. Ils ont été signalés, samedi, lors du point de la situation de la pandémie à la télévision nationale. Ils ont débarqué d’un vol de rapatriement provenant de l’île Maurice. Mardi de la semaine passée, six autres contaminés importés mais arrivés d’Europe ont été détectés toujours grâce au contre-test ».

Celle de la tribune.com de Madagascar https://www.madagascar-tribune.com/Les-cas-de-Covid-19-importes-augmentent.html intitulé « Les cas de Covid-19 importés augmentent »

Après les 6 cas importés de Covid-19 en provenance d’Europe annoncés mardi dernier, 2 autres cas importés ont été détectés parmi les 36 cas de contamination rapportés samedi par le CCO-Covid-19. Il s’agit de cas en provenance de l’île Maurice. Les contre-tests effectués à l’arrivée des passagers rapatriés ont permis de dépister ces cas importés. » Cette information est reprise à la mi-journée du 30 septembre par le site du groupe lemauricien.com, https://www.lemauricien.com/actualites/societe/madagascar-2-cas-positifs-de-covid-19-en-provenance-de-maurice-le-vendredi-25-septembre/378543/sous le titre « Madagascar : 2 cas positifs de Covid-19 en provenance de Maurice le vendredi 25 septembre ».

Vérification prise, il se confirme effectivement qu’un vol de rapatriement a bien eu lieu vers Madagascar le jeudi 24 septembre, à bord d’un vol d’Air Mauritius, MK 288 : « Ces deux passagers, non identifiés à ce stade, étaient à bord du vol MK288 en provenance de Maurice et qui a atterri à Antananarivo jeudi en début d’après-midi. On ne sait jusqu’ici si ces passagers regagnaient leur pays en transitant par Maurice, ou s’ils étaient dans les centres de quarantaine mauriciens ou encore s’ils vivaient normalement dans le pays. »

Quelques minutes plus tard, un employé du ministère de la Santé contacte lemauricien.com et demande « Kot zot finn gagne sa linformation là ? » et rappelle quelques minutes plus tard pour demander à la rédaction d’ajouter à la nouvelle que ce ne peut pas être en provenance de Maurice puisqu’il n’y a pas de cas de Covid actif à Maurice depuis le mois d’avril dernier. À quoi lemauricien.com réclame une déclaration officielle du ministère.

Comme c’est souvent le cas, c’est dans d’autres colonnes que les réponses gouvernementales sont distillées. Ainsi, dans l’édition d’un de nos confrères, le Dr Joomaye, le porte-parole sans solde du gouvernement en matière de communication sur la Covid, affirme qu’il s’agit de « deux personnes venant de l’Inde qui ont transité à Maurice avant de se rendre à Madagascar. » Il a confirmé ce volet de l’information à Week-End hier.

Le ministère de la Santé contredit le Dr Joomaye

Les vérifications confirment qu’effectivement deux vols en provenance d’Inde ont eu lieu deux jours avant et la veille de ce vol de rapatriement. À bord du même appareil d’Air Mauritius A332 immatriculé 3B-NMB qui a fait le vol de Madagascar, il y a eu le vol MK 2111 en provenance de Mumbai qui avait atterri à Plaisance le mardi 22 septembre en début de soirée. L’avion, sous la dénomination de vol MK 288, est reparti pour Antananarivo le jeudi 24 septembre pour atterrir sur la Grande île à la mi-journée. Auparavant, un vol MK111 sur un un avion A343 était arrivé la veille un autre vol de Mumbai en début de soirée.

Notons que selon le personnel navigant, ce vol bondé s’est passé sans distanciation sociale et regroupait surtout des travailleurs malgaches exerçant à Maurice et qui regagnaient leur pays, mais aussi des Indiens en transit. Il serait intéressant de savoir où ces Indiens en transit ont résidé et si cette résidence était un centre de quarantaine homologué ou pas. Enfin, si comme l’exige le protocole, ont-ils été testés ou non ?

À la surprise générale, un communiqué du ministère est émis le lendemain, le jeudi 1er octobre, prend à contre-pied le porte-parole du gouvernement, le Dr Jomaye, en affirmant qu’il n’y avait aucun cas de Covid en provenance de Maurice à Madagascar malgré l’affirmation contraire des autorités malgaches. Le communiqué du ministère de la Santé mauricien est ainsi libellé : « Following press articles and posts on social media to the effect that Health Services in Madagascar had supposedly registered positive COVID19 cases imported from Mauritius, the Ministry of Health and Wellness has further enquired with Malagasy Health Services, through the Epidemic Intelligence Unit of the SEGA ONE Health Network of the Indian Ocean Commission. In an official reply received on this 1st of October 2020, the Epidemic Intelligence Unit of the SEGA ONE Health Network states that the LA2M laboratory, which conducts all COVID-19 PCR Tests at arrival in Madagascar, has confirmed that there has been NO (0) COVID-19 positive case imported from Mauritius and that the information published in some press articles and social media were incorrect. »

Cette information est relayée par un autre quotidien local qui cite le ministère de la Santé. « C’est grâce à l’Epidemic Intelligence Unit de la plateforme SEGA One Health, opérant sous la Commission de l’océan Indien (COI), que Maurice a appris, jeudi, que le 25 septembre, aucun cas positif n’avait été détecté. Selon le ministère de la Santé, le laboratoire malgache LA2M a confirmé qu’aucun passager n’était positif à la Covid-19 à l’arrivée ». Sauf que les cas positifs datent du 24 septembre et qu’il n’y avait pas de vol de rapatriement de Maurice le vendredi 25 septembre.

Qui dit vrai ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le gouvernement mauricien ne se base pas sur son homologue malgache pour faire sa déclaration, qui, sur ce sujet, n’a jusqu’ici fait aucune communication officielle ou démenti la nouvelle qu’elle a fait diffuser sur sa télévision nationale. Mais il prend appui sur le réseau médical de la Commission de l’océan Indien, Epidemic Intelligence Unit of the SEGA ONE Health Network, qui regroupe des médecins de la région et qui tient son information du laboratoire LA2M. Qui dit vrai : les autorités malgaches ou le laboratoire LA2M ? Il faut noter que l’Epidemic intelligence Unit de la plateforme SEGA One opère auprès du secrétariat de la COI qui est basé à ébène, à Maurice, et dont le directeur auprès du secrétariat général est Dev Phokeer, ancien directeur de l’intégration régionale du ministère des Affaires étrangères.

Il n’est pas inutile de rappeler qu’il est actuellement courant de voir dans les vols de rapatriement des cas de Covid-19 comme Maurice l’a enregistré dimanche dernier avec l’arrivée de 150 travailleurs indiens d’Afcons qui ont transité chez nous pour Agaléga. 11 cas positifs ont été répertoriés dans trois centres de quarantaine, le Champ de Mars à Port-Louis, Le Rivabella à Pointe-aux-Sables et le Plaza à Curepipe. Tous les cas positifs ont été transférés, comme le veut le protocole, à l’ENT de Vacoas.

Contacté pour des éclaircissements sur cette information qui semble gêner tout son monde à Maurice et à Madagascar, nos confrères de la tribune.com nous répondent que « le sujet est un peu délicat car le Centre de Commandement opérationnel de Covid-19 évite de communiquer depuis quelques jours sur la provenance des cas importés et les détails sur ces cas positifs. Sur leur site, les cas importés sont désignés actuellement comme non répertoriés  »

À force de répéter qu’il n’y a pas de cas de Covid local, les autorités mauriciennes sont-elles rentrées dans un déni inquiétant ? Celle de penser que nous en serons épargné tout le temps. Dire qu’il y a des cas importés de Maurice ne veut pas nécessairement dire qu’il s’agit de Mauriciens ou d’étrangers vivant sur notre sol, mais cela pourrait venir des étrangers qui ont transité chez nous. Il n’empêche que les cas proviennent bien de Maurice, surtout si les porteurs ont séjourné quelques jours dans un centre de quarantaine et qu’ils ont voyagé dans un vol de rapatriement à partir de Maurice.

Avec l’ouverture des frontières, il faudra sans doute s’attendre qu’il y ait résurgence des cas de Covid-19 et ne pas imaginer avoir fauté pour cela. C’est inévitable. Le président Trump peut aujourd’hui vous le confirmer. Avec l’ouverture des frontières, Il faut être prêt à y faire face et penser comment la minimiser pour apprendre à vivre avec en attendant les fameux vaccins. L’heure n’est surtout pas aux orgueils mal placés. Un rappel à la prudence et aux gestes barrières serait plus avisé. Le  déni serait vraiment mal venu après une première phase plutôt réussie sur le plan sanitaire.