Un employé d’un bureau de poste américain a ouvert le feu mardi sur son lieu de travail à Memphis, tuant deux personnes avant de retourner l’arme contre lui, ont indiqué les services postaux et les autorités locales.

« Les services postaux enquêtent sur une fusillade qui a eu lieu plus tôt dans la journée » à Memphis dans le Tennessee, a affirmé la poste américaine dans un communiqué.

« Trois employés sont décédés. Il n’y plus de menace actuellement », a-t-elle précisé.

Le tireur fait partie des trois employés décédés et il semble s’être suicidé, a affirmé de son côté une porte-parole du FBI de Memphis, Lisa-Anne Culp, lors d’une conférence de presse, précisant qu’une enquête avait été ouverte.

« Les services postaux sont dévastés par cette tragédie », a ajouté la poste dans un communiqué.

Les fusillades dans les entreprises sont un fléau récurrent de la société américaine. Des années 1970 à 1990, des employés ou d’anciens employés avaient fait une quarantaine de morts dans une série d’attaques contre les services postaux, si bien que les Américains ont inventé la formule « going postal » (devenir timbré) pour décrire les accès de violence dans le milieu du travail.