La surexposition aux rayons ultra-violets du soleil abîme les yeux et les pêcheurs de la mer sont les premiers à en être affectés. Le groupe ENL a, en collaboration avec le Rotary Club de Phoenix (RCP) et la Mauritius Fishermen’s Cooperative Federation, mis en place une campagne de sensibilisation à la santé oculaire, destinée aux professionnels de la mer.
Cette initiative, qui se veut à la fois sociétale et environnementale, comprend également la remise de lunettes de soleil polarisées offrant une protection à 100% aux pêcheurs.

Ces lunettes de la marque Helios sont fabriquées par Plastinax Austral – filiale d’ENL – à partir de déchets plastiques recyclés. Les premières distributions ont eu lieu à Grande-Rivière-Sud-Est et à Trou-d’Eau-Douce, le dimanche 5 septembre, en présence des membres des trois organismes.

Les équipes d’ENL et du Rotary Club de Phoenix sensibilisant les pêcheurs de La Gaulette à la pollution plastique et à la santé oculaire.

« Cette campagne se décline sur trois axes : la sensibilisation à la santé des yeux ; la distribution de lunettes de soleil polarisées pour aider les pêcheurs à se protéger les yeux, et la démonstration que s’ils sont souvent sources de problèmes, les déchets peuvent aussi être revalorisés pour faire partie des solutions aux maux de notre temps », a expliqué Shyama Soondur, Head of Communications du groupe ENL.

Ainsi, selon elle, Plastinax a recyclé en moyenne cinq bouteilles plastiques d’un litre pour fabriquer une paire de lunettes de soleil. « Le plastique pollueur des cours d’eau et qui représente une menace pour l’écosystème marin est devenu un instrument de protection de la santé humaine. Bien entendu, il ne faut pas générer de déchets, mais quand c’est inévitable, il convient de le gérer de manière responsable. »

ENL remet des lunettes de soleil polarisées en avant-première aux 1 850 pêcheurs du pays, ce qui correspond à environ 9 250 bouteilles qui ont été déviées des centres d’enfouissement. Pourquoi les pêcheurs ? « Ils sont les premiers à être affectés par la pollution des cours d’eau et du lagon. Compte tenu de la nature de leur métier, ils sont aussi parmi les plus exposés aux rayons du soleil et aux dommages qu’ils peuvent causer. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de notre programme #myInPACT dont l’objectif est de s’assurer que chacune de nos actions au sein du groupe a un impact positif sur l’humain, sur l’économie et sur notre planète », a souligné la porte-parole du groupe.

Shyama Soondur, Head of Communications du groupe ENL et Kenzy Brunet, Chief Operating Officer de la Mauritius Fishermen’s Cooperative Federation.

La distribution des lunettes de soleil polarisées a été précédée par une séance d’explications animée par l’ophtalmologue Harsha Pathak, membre du RCP et bénévole dans ce projet.

« La vision est un sens capital et il est primordial de se protéger les yeux. Les professionnels de la mer sont doublement exposés aux rayons UV et aux reflets du soleil sur la mer et le sable. Les rayons UV sont très puissants et peuvent abîmer les tissus oculaires au fil des années, entraînant diverses pathologies telles que la cataracte, la kératite et à la longue la perte de la vision, entre autres. L’exposition aux UV a lieu même par temps couvert ou lorsque nous pensons être à l’abri du soleil sous un arbre. Il est donc important de porter des lunettes solaires adéquates. Celles offertes par le groupe ENL sont polarisées et offrent une protection à 100%. Il est important de bien porter ses lunettes solaires à chaque sortie de pêche, ainsi qu’un couvre-chef pour une protection optimale », a-t-elle expliqué à la centaine de pêcheurs qui se sont déplacés dimanche.

C’est souriant et tout heureux que les professionnels de la mer, venus en plusieurs groupes, sont repartis, lunettes à la main.

« La communauté des pêcheurs est reconnaissante envers le groupe ENL et le Rotary Club de Phoenix pour cette campagne de sensibilisation et ce magnifique cadeau. La pollution marine compromet directement notre gagne-pain. De plus, nous, professionnels de la mer, sommes doublement affectés par les rayons UV du soleil. Protéger notre vue, c’est donc protéger notre profession », a ajouté, pour sa part, France Andy, président de la Mauritius Fishermen Cooperative Federation Ltd. La campagne se poursuivra jusqu’au 26 septembre dans diverses régions côtières. Au total, 1 850 paires de lunettes polarisées seront distribuées.

Michael Andy, pêcheur chez Notre Dame de Baneux Fishermen Cooperative Society : « Ces lunettes vont nous aider sur le long terme »

Je tiens à remercier le groupe ENL, le Rotary Club de Phoenix et la Mauritius Fishermen’s Cooperative Federation pour cette initiative. Cette distribution de lunettes polarisées tombe à point nommé car la perte de vue représente l’un des problèmes de santé majeurs au sein de la communauté des pêcheurs. En mer, nos yeux sont nos guides ; ils nous permettent d’éviter des accidents. De plus, bien souvent, nous rentrons tard d’une sortie de pêche, et une visibilité réduite nous prive de nos repères habituels, tels que les montagnes par exemple. Ces lunettes vont ainsi nous aider sur le long terme.