Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) indique, à travers un communiqué, avoir suspendu la badiste mauricienne Kate Foo Kune pour deux ans.

Le TAS a ainsi tranché suivant l’appel logé par la Fédération mondiale de badminton contre la badiste mauricienne, renversant la décision du panel d’audience antidopage de la BFW, le 21 octobre dernier, qui avait blanchi la joueuse de badminton.

Le TAS a rejeté la théorie de sabotage de Kate Foo Kune, confirmant dans la foulée la transgression des règles antidopage de la badiste, laquelle avait été testée positive à « 1-androstenedione », un stéroïde anabolisant androgène exogène qui figure sur la liste des produits interdits par la World Anti-Doping Agency (WADA).

Les faits remontent au 28 avril 2019 lors des championnats d’Afrique à Port Harcourt, au Nigeria.

A cet effet, Kate Foo Kune ne devrait pas être en mesure de participer aux Jeux olympiques de Tokyo 2021.

Plus de détails dans l’édition du Mauricien du 17 décembre.