Cour suprême
  • Le jeune, qui était âgé de 16 ans au moment des faits, avait tué sa belle-mère et sa sœur de deux ans

Neuf ans après l’agression qui avait causé la mort de deux personnes, la juge Carole Green-Jokhoo, siégeant aux assises, a condamné Avikesh Chuttooree à dix et six ans de prison pour le meurtre de sa belle-mère Mala Chuttooree et de sa petite sœur Ayeshna, âgée alors de deux ans. Aujourd’hui, âgé de 25 ans, le jeune homme – qui avait été au centre d’une polémique après avoir été recruté comme gardien de prison alors que son procès était en cours –, avait plaidé coupable sous les deux accusations de “manslaughter” retenues contre lui en cour d’assises. Les faits remontent à juin 2012 à Mare-d’Albert.

Le jeune homme était représenté par Me Bala Mukan alors que la poursuite était menée par Me Sacheen Yashnik Boodhoo, adjoint au Directeur des poursuites publiques (DPP). Huit témoins ont été appelés à déposer au cours de la séance.

Ce drame a pour toile de fond des humiliations à répétition à l’égard d’Avikesh Chuttooree, alors adolescent, de la part de sa belle-mère. Une dispute a éclaté entre Jayantee Mala Chuttooree et son beau-fils Avikesh, alors âgé de 16 ans, au domicile familial, à Rampe Le-Moirt. Dans un accès de colère, le jeune homme avait étranglé sa belle-mère. La petite sœur, Ayeshna, est morte étouffée dans la lutte qui s’est engagée entre Avikesh et sa belle-mère. Le jeune homme avait, ensuite, tenté de maquiller son crime en suicide. Et ce, avant de s’enfuir pour se réfugier chez sa sœur cadette à Rose-Belle. Si dans un premier temps les enquêteurs se sont penchés sur la thèse du suicide, les traces de strangulation sur la personne de Jayantee Mala Chuttooree ont éveillé leurs soupçons. Interrogé, Avikesh Chuttooree avait vite fait d’avouer son crime. Il avait passé un mois en cellule policière avant de retrouver la liberté conditionnelle le 31 juillet 2012, contre une caution de Rs 75 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 200 000.

L’enquête préliminaire a débuté le 4 juillet 2018 en cour de Mahébourg. Le 6 juillet 2018, deux jours après le début de l’enquête préliminaire, Avikesh Chuttooree a été recruté comme gardien de prison et avait par la suite démissionné.