Photo illustration
  • Contrairement au PPS Ismael Rawoo, le Deputy Speaker Zahid Nazurally renvoie le PMO à la posture qu’adoptera le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo

Depuis l’événement de « Dife Dan Lakwizinn » de samedi avec la double démission de Nando Bodha, les Top Chefs tentent d’enrayer toute éventuelle hémorragie politique au sein de la majorité. Ainsi, une opération « pran prezans » au Batiment du Trésor dans une tentative de « cadenasser » les élus de la majorité dans la conjoncture politique a été enclenchée. Avec la crainte d’éventuels départs du côté gouvernemental, l’Inner Circle de Pravind Jugnauth, mené par un des Top Guns au PMO, multiplie depuis hier des consultations avec notamment ceux considérés comme étant des « maillons faibles » et qui pourraient prochainement se laisser influencer par les sollicitations de l’opposition. Ainsi, laisse-t-on entendre dans les milieux avisés, le Parliamentary Private Secretary (PPS), Ismael Rawoo, a eu une rencontre avec le Premier ministre Pravind Jugnauth hier, ce qui a débouché sur une déclaration d’allégeance politique au leader du MSM alors qu’il faisait partie de ceux dont les noms étaient cités comme étant sur la ligne de départ.

Cette déclaration de fidélité d’Ismael Rawoo au MSM intervient aussi à un moment où les projecteurs sont braqués sur l’avenir politique du leader du Muvman Liberater et ancien Deputy Prime Minister (DPM) Ivan Collendavelloo. Ismael Rawoo ayant bénéficié d’un ticket électoral ML à Rivière des Anguilles/Souillac (No 13), a visiblement, par le truchement de cette déclaration politique, affiché son intention de demeurer au MSM. Selon des recoupements d’information effectués par Le Mauricien, cette rencontre entre le PM et le PPS Rawoo a eu lieu dans le dos du leader du ML.

À hier après-midi on s’attendait aussi à une déclaration de l’autre élu ML, le Deputy Speaker Zahid Nazurally, élu de la circonscription No 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est), dans une tentative de démontrer que les deux élus du parti « kare kare » avaient déjà changé de casaque politique, Ivan Collendavelloo se retrouvant isolé.
Avec les nouvelles persistantes que le ministre du Commerce Yogida Sawmynaden pourrait à n’importe quel moment être appelé à démissionner de son poste – compte tenu de son rendez-vous fixé au CCID demain dans le cadre de l’affaire de Constituency Clerk Fee et l’emploi fictif usant selon les allégations de l’identité de Simla Kistnen, la veuve de Soopramanien Kistnen – des opérations de lobbying sont en cours au niveau du PMO, pour une nouvelle redistribution des portefeuilles ministériels, et notamment trois cartes en main pour l’heure.

Les ministères à pourvoir sont le poste d’Attorney General que le ministre de l’Agro-industrie Maneesh Gobin pourra difficilement conserver au cas où le MSM le confirme au poste de secrétaire général du parti à la suite de la démission de Nando Bodha ; le ministère des Affaires étrangères alloué temporairement à Alan Ganoo ou encore le Tourisme, sous la tutelle du DPM Steve Obeegadoo. Ces dernières heures, une députée MSM, forte de son lobbying émanant d’un agwa politique, sous son manteau de prêtre, revendiquerait une position ministérielle. Elle jouirait aussi du soutien d’un ministre, qui serait très proche d’elle.

Par ailleurs, un autre député MSM du Nord s’appuierait sur le fait qu’il soit de la même caste que le démissionnaire Nando Bodha. De ce fait, avec la situation politique du moment, Lakwizinn du PMO bat le rappel de ses troupes cet après-midi avec l’opération « pran prezans » afin qu’il n’y ait pas d’autres défections, soit faire usage à tout prix du « cadenas ».
Affaire à suivre…