Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, a annoncé la contribution du gouvernement sur les salaires sous forme de Wage Assistance Scheme (WAS) ou encore de Self-Employed Assistance Scheme (SEAS), comme cela a été le cas l’année dernière. « Nou dan enn peryod difisil », a-t-il déclaré. Il a aussi indiqué que le ministère des Finances compte utiliser les réserves de la Banque de Maurice qui ont été constituées pour aider à faire face aux scénarios de difficultés économiques.

Le gouvernement contribuera dans le cadre des salaires du mois de mars, soit deux semaines sous forme de WAS et Rs 2 550 pour les SEAS. « Gouvernma pou kontribie a oter de semenn lor saler tou bann travayer. Pou bann self-employed nou pe pey enn montan de Rs 2 550 », a-t-il annoncé, ces paiements devant intervenir à partir du 20 mars.

Quant aux remboursements de prêts ou autres emprunts, le Grand Argentier a affirmé que « nou pe travay ek la Bank Moris pou difer sa bann peman-la, kapital ou lintere ». Il a aussi affirmé qu’un guichet unique sera lancé pour répondre aux entrepreneurs dans la conjoncture. « Pou bann antreprener nou pe met enn giche inik pou tou bann difikilte ki zot pe rankontre. Apartir lindi pou kapav al lor website minister Finans pou kapav gagn akse a sa giche-la ek fer zot doleans. Tre vit bann institisyon pou revinn ver zot. Nou pe travay pou fer ansort ki pena enn dezord ki kre o nivo bann antreprener ek zot gagn kiken ki repon azot bann difikilte », a-t-il dit.

En ce qui concerne ces financements au niveau des caisses de l’État, Renganaden Padayachy a soutenu que des provisions avaient été faites lors du dernier budget 2020-21. « Nou ti fer bann provizyon dan sa bann ka-la, kot nou pou bizin de nouvo vinn pou pey ou kontribir dan bann saler de nou bann konpatriot. Nou pou servi sa bann provisyon-la ek nou pou kontinie finans bann saler kot bizin », ajoute-t-il.

Selon lui, les réserves de la Banque de Maurice se chiffrent à Rs 13,4 milliards et ces réserves avaient été constituées « pour les temps durs », dit-il.

Par ailleurs, commentant les récentes observations de Moody’s sur l’économie mauricienne, il a affirmé que « Moodys finn klasifie nou kom investisman de kalite e sa li inportan pou nou pei ». Selon lui, les Finances travaillent pour « tenir et maintenir » l’indépendance financière du pays et pour définir une trajectoire fiscale. Il a aussi annoncé la mise sur pied d’un « comité de pilotage de la soutenabilité des dépenses publiques », présidé par le secrétaire financier, Dev Manraj, et le gouverneur de la Banque de Maurice, Harvesh Seegoolam.