Le compte à rebours est enclenché aussi pour le conseil d’administration d’une banque commerciale avec l’expiration de l’ultimatum du 16 juillet de l’ordre de « Show Cause »  à la Banque de Maurice pour éviter des sanctions sous les dispositions de la Banking Act.

Dans l’intervalle, Le Mauricien a appris en fin de semaine dernière que l’un des directeurs siégeant sur le Board de cette banque a préféré soumettre sa démission dans la conjoncture, soit avant même que la Banque Centrale ait tranché sur les représentations faites notamment par le conglomérat mauricien ainsi que la banque étrangère.

D’ailleurs, la BoM avait acculé cette banque commerciale après que ses « Directors and Secretary of the board for continuously and persistently failing to comply with the Bank’s instructions and directives ».

Avec les tensions ayant prévalu durant la semaine écoulée, l’un des directeurs a opté pour « lev pake ale » évitant de se joindre à cette Board Room Guerilla. Les regards restent toutefois braqués sur le stand qu’adoptera la Banque de Maurice sur ce dossier d’ici la fin de cette semaine.