– Joel Bruneau, placé à la tête du département immobilier qui sera le fer de lance de la réduction de l’endettement du groupe.

Dhiren Ponnusamy, Acting CEO du groupe Medine, a récemment évoqué, en présence des analystes financiers, les mesures prises pour restructurer le groupe, simplifier son modèle opérationnel, assurer sa liquidité et maintenir sa résilience contre les « perturbations ». Ce fut l’occasion pour la direction de présenter sa stratégie pour une réduction significative de la dette à moins de Rs 4 milliards ainsi que pour une profitabilité durable à moyen terme.

Notons que les résultats de Medine pour l’année se terminant au 30 juin ont été considérablement impactés au cours du dernier trimestre, avec des pertes après impôt de Rs 568 millions. La direction de Medine a profité de cette rencontre avec les analystes, pour expliquer, d’une part, ces résultats et, d’autre part, non seulement les mesures importantes, qui ont été prises pour préserver la compagnie en cette période d’incertitude, mais également la stratégie mise en place pour assurer la pérennité du groupe. Rappelons que Medine avait mis en œuvre des mesures significatives très tôt après le confinement, incluant la restructuration du groupe et de ses équipes.

Par ailleurs, Joel Bruneau rejoint Medine pour prendre la direction de son département Immobilier. Il remplace Hubert Harel, nommé sous l’ancienne direction, qui n’a tenu que deux ans chez Medine et qui a plié bagage il y a trois semaines. Joel Bruneau se trouve actuellement à la tête du département Immobilier d’Omnicane. Il occupera les fonctions de Managing Director du département Immobilier de Medine à compter du 1er décembre. Professionnel aguerri, Joel Bruneau compte plus de 25 ans de carrière à des postes de Senior Management et de leadership, dont ces 13 dernières années exclusivement consacrées au développement immobilier.

Si le développement immobilier n’a plus de secret pour ce professionnel, celui de Medine, lui, est d’autant plus connu qu’il a déjà, entre 2007 et 2011, passé quatre ans au sein du groupe, contribuant alors à la mise en place de la structure de ce qui est aujourd’hui devenu le département Immobilier de Medine. Des années au cours desquelles Joel Bruneau a été impliqué dans la définition du “Medine Masterplan 2005-2025”, a contribué à la réalisation du projet IRS de Tamarina Golf Estate et a participé au lancement des projets de Cascavelle Shopping Mall et de l’Uniciti Office Park.

En rejoignant Omnicane en 2011, il a approfondi son expertise dans l’immobilier en initiant et implémentant le concept de la Smart City de Mon-Trésor, en participant avec les autorités à l’élaboration de législations pour le secteur immobilier à Maurice et en exécutant un certain nombre de projets de morcellements.

En tant que nouveau chef de file du département immobilier de Medine, il aura à charge la valorisation du développement foncier du groupe et la matérialisation de nombreux projets. Dhiren Ponnusamy, Acting-CEO explique : « Nous avons, en Joel Bruneau, un leader avec une expertise pointue dans l’immobilier et nous sommes ravis qu’il rejoigne Medine. L’immobilier est dans l’ADN du groupe et Joel nous rejoint au moment où nous venons d’entamer une transformation pour accélérer sa performance financière afin de continuer à jouer un rôle de premier plan dans le développement durable de la côte ouest. »

La semaine dernière, la direction du groupe a en effet dévoilé la stratégie à moyen terme dans laquelle le groupe s’est engagé pour une réduction significative de sa dette sous Rs 4 milliards ainsi que pour une rentabilité continue en générant un bénéfice par action de Rs 4. Actuellement, l’endettement du groupe se chiffre à Rs 7,2 milliards.

Pour atteindre cet objectif, le groupe a accéléré les projets fonciers. Avec les morcellements de Serenis, à Albion, et de Magenta Parkside à, Flic-en-Flac, couplés aux projets résidentiels de l’Uniciti (terrains, appartements, townhouses et villas), qui seront lancés dans les prochaines semaines ainsi que d’autres projets fonciers prévus en 2021/22, le département Immobilier de Medine devrait permettre au groupe d’atteindre, de manière réaliste, son objectif de réduire la dette significativement d’ici 2023.