Un accord de prêt de  65 millions de dollars américains a été signé entre Proparco (filiale de l’Agence française de développement), son homologue allemand DEG et la Mauritius Commercial Bank Limited (MCB). L’objectif est de soutenir les entreprises mauriciennes touchées par la crise.

Avec les séquelles de la pandémie de COVID-19, Maurice a connu une contraction en 2020, fortement impactée par l’arrêt du tourisme, la baisse de la demande extérieure et les mesures de confinement. En conséquence, les entreprises et banques se trouvent confrontées à de multiples défis à court terme : faible activité économique, problèmes de trésorerie, difficulté à faire face aux échéances bancaires. Ces difficultés touchent particulièrement les PME, dont le rôle est pourtant fondamental dans la création d’emplois et le dynamisme de la relance économique.

Le prêt de Proparco ($ 50 millions) et de la DEG permettra d’aider la MCB à faire face aux besoins générés par la crise sanitaire, sous forme de liquidité supplémentaire à trois ans afin de faciliter l’accès des entreprises à des reports d’échéances, des restructurations, des financements de trésorerie ou des prêts de relance (reconstitutions de stocks par exemple).

Cette troisième opération conjointe de Proparco et de la DEG avec la MCB s’inscrit dans l’approche proactive de Proparco pour soutenir ses clients confrontés à des difficultés suite à la crise de COVID-19, en particulier les PME.  « Nous sommes heureux de renouveler notre soutien à la MCB, un partenaire historique et solide de Proparco, en particulier dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique », a déclaré Grégory Clemente, directeur général de Proparco. « Les institutions financières locales sont des acteurs incontournables dans le cadre de la réponse à la crise en maintenant et renforçant leurs solutions de financement aux entreprises locales, en particulier les PME. À cet égard, cette opération s’inscrit pleinement dans les priorités de Proparco, notamment dans le cadre de l’initiative française Choose Africa et de son volet Resilience », a-t-il souligné.

A travers l’initiative Choose Africa, Proparco est en effet partenaire de près d’une centaine d’institutions financières qui irriguent les économies locales et les PME africaines. Du fait des mesures sanitaires en place, des pans entiers de l’économie sont à l’arrêt et les PME font face à d’importants besoins de trésorerie. Afin de préserver les emplois, il est important que des solutions de financement leur soient proposées via les systèmes financiers locaux. Pour contribuer à cet effort, Proparco envisage de déployer un milliard d’euros de financements d’ici fin 2021.

Pour sa part, Alain Law Min, directeur général de la MCB, s’est félicité de la signature de cet accord de prêt, qui contribuera à renforcer le soutien de la banque aux entreprises qui ont été touchées par la pandémie. « Cet accord arrive à un moment très opportun, où les entreprises, grandes et petites, ont besoin de notre aide pour mieux se reconstruire et devenir plus numériques et durables. Plus précisément, le prêt sera destiné aux PME de la région subsaharienne afin de soutenir tout projet d’expansion ou de modernisation dans leur cheminement vers une reprise durable. En outre, cette facilité de crédit reflète la reconnaissance internationale du haut niveau de solvabilité de la MCB et de son rôle actif dans le financement de projets à fort impact dans les régions subsahariennes et de l’océan Indien. Je tiens également à remercier Proparco et la DEG, nos partenaires de longue date et appréciés, pour leur confiance et leur collaboration, en particulier dans ce contexte difficile, et nous nous réjouissons de consolider encore notre relation. »