– La BoM parle de « significant uncertainty » sur la dynamique des prix

Comme l’ont prévu tous les analystes, l’inflation s’est mise à augmenter ces derniers temps. La dernière livraison de Statistics Mauritius fait état d’un taux d’inflation (year-on-year) de 6,5% pour le mois de juillet. Cet indicateur est en train de gonfler dangereusement depuis ces derniers mois. De 1,5% en juin 2020, il a augmenté drastiquement à 5,9% en juin 2021, pour ensuite passer à 6,5% le mois dernier.

Dans le même temps, le CPI (Consumer Price Index) prend l’ascenseur. De 104,9 en juillet 2020, il est passé à 111,4 en juin, puis à 111,7 en juillet 2021. La hausse du CPI entre juin et juillet 2021 s’explique principalement par une hausse de prix des cigarettes, des boissons alcoolisées, de l’essence, des véhicules, des produits alimentaires préparés, du prêt-à-porter, des chaussures, du logement, de l’eau et de l’électricité, du transport, des restaurants, et des “other goods and services”, selon Statistics Mauritius.

De manière générale, presque tous les prix sont en hausse dans les rayons des supermarchés – hormis ceux de certains produits qui ont été fixés par le gouvernement – entraînés notamment par la hausse de prix des matières premières sur le marché mondial et du pétrole. Avec la réouverture des économies, les cours du baril sont en train de retrouver leur niveau de 2018, provoquant une hausse de prix généralisée. Mais le contexte économique est tel qu’il faut aussi conjuguer avec une dépréciation accélérée de la roupie. Ces facteurs représentent un danger réel pour l’économie à moyen terme, avec une potentielle flambée de l’inflation. Cet indicateur est, d’ailleurs, suivi de près par les économistes et banquiers centraux de par le monde.

À la Banque de Maurice, à l’issue de la dernière réunion du Monetary Policy Committee, le gouverneur déclarait : « This rise in headline inflation, just like in many countries around the world, is mainly due to transitory supply shocks. This increase emanated primarily from higher freight costs and prices of imported goods. Freight cost, as proxied by the Baltic Dry Index, went up by 156 per cent from June 2020 to June 2021. The FAO food price index averaged 124.6 points in June 2021, an increase of nearly 34 per cent between June 2020 and June 2021. » Il a cependant mis en garde par rapport à la « significant uncertainty » sur la dynamique des prix à l’échelle mondiale à cause de “supply shocks”. La Banque de Maurice prévoit un taux d’inflation (Headline) de 3,5% pour 2021.