- Publicité -

Hôtellerie : Le Radisson de Poste La Fayette racheté à un demi-milliard de roupies

Browns Investments PLC, cotée à la Bourse de Colombo, ne paiera que Rs 160 millions en tenant compte des Liabilities

- Publicité -

Des négociations ont atteint un stade avancé dans la vente d’un autre Beach Resort d’un important groupe d’affaires VIP Connected

Après une vingtaine de mois d’opérations économiques gelées en raison de la pandémie de Covid-19, des groupes engagés dans l’hôtellerie ont préféré réaménagé leurs objectifs. Ainsi, certains, à la manière du groupe Sun Resort avec le Kanuhara Resort dans l’archipel des Maldives, ont déjà conclu ou sont sur le point de conclure des deals dans le cadre de cette restructuration.

Cette semaine, la société Browns Investments Plc, cotée à la Bourse de Colombo, au Sri Lanka, avec des intérêts venant des Emirats Arabes Unis, a ainsi annoncé avoir fait l’acquisition du Radisson BluLaFayette. Le montant de la transaction est d’un peu plus de Rs 500 millions. D’autre part, les négociations ont atteint un stade avancé dans la vente d’un autre établissement hôtelier avec les propriétaires actuels très bien « VIP Connected » et les recettes autrement plus rémunératrices.
Le Radisson BluLa Fayette, comprenant une centaine de chambres sur la côte est du pays, passera désormais sous le contrôle de partenaires arabes au sein de la Browns Investments Plc. Pour les besoins de procédures à la Bourse de Colombo, les nouveaux propriétaires ont dû faire une annonce formelle aux autorités boursières, soit le Colombo Stock Exchange,  dès la mi-semaine. Le montant de la vente est de Rs 510 millions, soit USD 12 millions, alors que le montant qui sera déboursé ne sera que de Rs 160 millions, en tenant en ligne de compte les Liabilities accumulées jusqu’ici.

Le libellé de l’annonce donne une indication des nouveaux propriétaires, soit : « The fully-owned subsidiary in UAE BI Leisure Holdings FZE entered into a Share Sale and Purchase agreement to buy 100% of PL Resort Ltd. in Mauritius. The purchase consideration of this acquisition is USD 3.7 million after deducting the existing debt from the value. » Le communiqué officiel ajoute que « PL Resort owns a 100-room luxury beach resort which is managed and operated by the famed Raddison hotel management company under the Radisson Blu brand ».
La BI Leisure Holdings a été incorporée avec pour objectif de faire l’acquisition et de développer des “leisure properties” hors du Sri Lanka. Cette société est également engagée dans divers secteurs économiques, dont les investissements, le Leisure and Travel, la construction, la manufacture, le commerce, l’agriculture, l’énergie et l’immobilier.
Les dernières indications sont que ce nouvel intérêt venant des Emirats Arabes Unis ne devrait pas s’arrêter au seul Radisson-Blu de Poste La Fayette. En effet, depuis plusieurs mois déjà, un groupe étranger a signifié son intention de procéder à l’acquisition d’un autre complexe hôtelier haut de gamme sur la côte. Les échanges entre vendeurs et acheteurs, initiés depuis le premier trimestre de cette année, ont progressé de manière substantielle, les membres du personnel de l’hôtel ayant d’ailleurs déjà été informés de la signature d’un accord.

Aucune indication n’est disponible quant au montant de cette transaction transfrontalière. Mais tout semble indiquer le montant agréé devrait être supérieur aux Rs 500 millions susmentionnées dans la vente du Radisson-Blu Poste La Fayette. Avec la vente de cet établissement, ce groupe, avec des connexions au plus haut de Lakwizinn du Prime Minister’s Office, continuera d’assurer sa présence dans l’hôtellerie haut de gamme avec un Beach Resort à gérer sur la base d’une restructuration financière envisagée.

RÉOUVERTURE DES FRONTIÈRES | À partir de ce matin

L’aéroport SSR reprend son souffle

Les premiers touristes à toucher le sol mauricien à l’occasion de la première phase de réouverture des frontières, après quelque 15 mois de fermeture en raison de la pandémie de Covid 19, devaient débarquer à 9h30 ce matin d’un vol d’Emirates en provenance de Dubaï. Un deuxième groupe est attendu à 11h30 en provenance de Paris à bord d’un vol d’Air Mauritius.

« La reprise des activités touristiques dans le cadre de cette première phase de réouverture des frontières constitue un vrai soulagement. J’attendais ce jeudi avec trépidation. Cette ouverture a été préparée scrupuleusement par le groupe d’action privé-public institué par le Premier ministre. Nous avons revu tous les aspects de cette reprise. Depuis le vol jusqu’à l’hôtel, tous ceux engagés dans toute la chaîne, que ce soit le personnel navigant, le personnel affecté à l’aéroport, les transféristes ou encore le personnel hôtelier, ont été vaccinés », déclare le Deputy Prime Minister et ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, qui s’est dit « optimiste » quant à la réussite de cette première phase.

Au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, tout est prêt pour accueillir les nouveaux arrivés. « On ne peut pas dire que c’est du business as usual. Mais il faut savoir que nous avons continué d’opérer durant le confinement. Toutes les mesures sanitaires sont déjà en place depuis longtemps, et nous sommes bien préparés pour relever le défi d’un accroissement du trafic », explique un porte-parole d’Airports of Mauritius Limited (AML).

Déjà, 85% des 530 membres du personnel ont été vaccinés. Des protocoles et des mesures sanitaires rigoureux ont par ailleurs été mis en place. Quant à l’aérogare, il a été désinfecté. Sans compter que la distanciation sociale et le port du masque seront de rigueur, et que les membres du personnel porteront des PPE.

Des inscriptions ont en outre été inscrites sur le sol pour guider les passagers à partir de leur descente d’avion, et afin de les aider à respecter la distanciation sociale lors de leur entrée dans les ascenseurs et de l’approche des comptoirs de transfert ou d’immigration. Des équipements ont aussi été installés pour vérifier la température des passagers.

De leur côté, les officiers affectés au service de passeport ou de la Santé sont protégés par du plexiglas. Lors du contrôle par les services de Santé, chaque visiteur devra ainsi se soumettre à un Swab Test. Les cas suspects seront dirigés vers les postes de santé en vue de leur isolation en attendant l’arrivée du personnel médical.

Des infirmiers et des médecins seront sur place. Une Medical Emergency Unit est aussi disponible pour accueillir les malades mauriciens et étrangers. Les bagages sont en outre désinfectés avant d’être placés sur le convoyeur. Les voyageurs n’ayant rien à déclarer emprunteront un Green Channel, contrairement aux autres, qui passeront par le Red Channel . Après les vérifications des services de douane, les passagers seront divisés en deux groupes : l’un pour les passagers vaccinés et l’autre pour ceux qui ne le sont pas. Ils seront accueillis par les tour-opérateurs et canalisés par la MTPA ou le personnel des tour-opérateurs. Ceux qui ne sont pas vaccinés et qui ont fait une réservation dans un hôtel de quarantaine seront pris en charge par le ministère de la Santé pour les facilités normales de quarantaine.

L’accès au terminal des passagers sera autorisé aux passagers uniquement. L’entrée sera contrôlée par des officiers de police et le contrôle sanitaire sera  assuré par le ministère. L’AML favorisera l’utilisation accrue des nouvelles technologies pour limiter les interactions physiques, tout en s’assurant qu’il y ait un environnement sécurisé pour protéger et rassurer les passagers, et ainsi permettre un redécollage du secteur du voyage.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour