La marque de la crise de COVID-19 se précise. Ainsi, le MCB Group a réalisé des bénéfices nets de l’ordre de Rs 3,8 milliards pour les six mois se terminant au 31 décembre 2020, ce qui représente une baisse de 28,1% par rapport à la précédente période correspondante.
Cette baisse des profits après taxes du groupe s’explique en grande partie par une augmentation des “Expected Credit Losses” (ECL) de l’ordre de Rs 1,5 milliard. Incluant ces “Expected Credit Losses”, le groupe MCB se retrouve avec sur les bras des “impairment charges” de Rs 2,4 milliards, soit une progression de 169,7% même si le Gross Non-Performing Loan Ratio est descendu à 3,7%. La part des profits des entités associées a enregistré une baisse de Rs 150 millions au cours de ces six mois.

Par contre, malgré une situation difficile, les revenus opérationnels du groupe se sont élevés à 10,9 milliards, soit à un niveau proche de la période précédente. Le bilan financier note que le groupe MCB maintient aussi des niveaux confortables de capitalisation avec des fonds propres élevés et des positions saines en matière de liquidités. Ainsi, le “Capital Adequacy Ratio” du groupe s’établissait à 17,6% alors que l’“US dollar Liquidity Coverage Ratio” s’élevait à 172%, bien au-dessus du niveau réglementaire. La croissance des dépôts a été de 19,8% d’une année à l’autre et des “gross loans” de 14,3%.

Commentant la performance pour ce semestre, Pierre-Guy Noël, Chief Executive – MCB Group Ltd, souligne que « notre résultat net s’établit à Rs 3,784 millions pour les six mois clos le 31 décembre 2020, par rapport à Rs 5,263 millions pour la même période en 2019, soit une baisse de 28,1%, reflétant essentiellement une augmentation de l’ordre de Rs 1,5 milliard des Expected Credit Losses (ECL) comparé à l’année dernière ». Et d’ajouter : « A noter que l’année dernière, ces charges d’ECL ne sont intervenues que lors des troisième et quatrième trimestres, à des taux supérieurs que ceux que l’on a connus au cours des deux premiers trimestres. Avec l’incertitude entourant l’ampleur et la durée des turbulences économiques associées à la pandémie, nous continuerons à surveiller de près l’évolution de la situation et à maintenir une approche prudente dans la gestion de nos opérations. »