Le groupe MaxCity a présenté officiellement mercredi son projet Montebello Smart, qui sera développé a Pailles, le long de l’autoroute. Danny Fon Sing, CEO du Max City Group, explique que cette Smart City est le deuxième « projet de lieu de vie unique » du groupe, après Grand-Baie La Croisette. « Nous misons sur nos 40 ans d’expertise et notre connaissance du marché. Et nous avons la conviction que la relance économique passera par le secteur de la construction et du développement immobilier », précise-t-il.

Nichée entre l’autoroute M1 et Grande-Rivière-Nord-Ouest, cette nouvelle Smart City verra le jour dans les prochains mois grâce à MaxCity Properties et son partenaire, HV Holdings, les principaux promoteurs. Les travaux ont débuté le 1er juillet dernier. La Montebello Smart City nécessitera un investissement d’environ Rs 900 millions pour la première phase de son développement. Son site offre une connectivité attrayante avec les deux principaux pôles économiques de l’île : Port-Louis (vers le nord) et la Cybercité d’Ebène (au sud).

Mais la situation géographique n’est pas le seul atout de ce site. C’est un écrin de verdure unique, à la fois proche de zones d’intenses activités urbaines et pourtant retiré et paisible. « C’est la nature qui a inspiré le concept et la philosophie de la Montebello Smart City », explique Danny Fon Sing. « Nous voulons redéfinir ainsi la notion de Smart City dans un tissu économique urbain existant. La Montebello Smart City se veut un lieu de vie exceptionnel, intégrant le style de vie urbain, les loisirs et la nature. »

Le CEO de MaxCity a également évoqué la levée de fonds de Rs 1 milliard : « MaxCity Property Fund, qui investit dans l´immobilier locatif, a récemment réalisé une levée de fonds de Rs 1 milliard. C’est un signal fort pour la crédibilité de MaxCity. Nous sommes un groupe de confiance et le marché financier a confiance en nous. »

La Montebello Smart City générera environ 6 000 emplois et sera réalisée en deux phases. Dans un premier temps, les travaux porteront sur le développement du “hub commercial” de la Smart City, situé dans la partie nord du site, avec un accès direct de l’autoroute M1. Danny Fon Sing a profité de cette rencontre pour présenter les tout premiers investisseurs du hub commercial de Montebello Smart City : le groupe Leal, Intermart et Powersure, entre autres. « Nous lançons bientôt notre campagne publicitaire pour les lots commerciaux et résidentiels », explique-t-il. Construite autour du concept de “live-work-feel”, la Montebello Smart City redéfinira la philosophie de la vie urbaine dans un environnement naturel et serein. Les travaux de construction dureront environ 18 mois.

Eric Leal, CEO du groupe Leal, présent lors du lancement de la Smart City, a confirmé que « nous allons développer des showrooms dans la Smart City », sans préciser le nombre, ni les marques qui seront mises en valeur. Il ajoute que les travaux devraient démarrer « le plus tôt possible » et que Leal compte investir quelque Rs 500 millions dans ce projet. « Nous développerons des showrooms dans l’esprit “nature” et “vert” pour cadrer avec la beauté du site. »

Quant a Ignace Lam, CEO d’Intermart, il confie au Mauricien : « Nous venons nous implanter à Montebello, car nous croyons beaucoup dans ce projet, qui est très bien situé, soit juste à côté de Port-Louis, qui est une ville très peuplée. Et comme chacun le sait, il n’existe pas vraiment de grand supermarché pour desservir la capitale. En outre, il y a des dizaines de milliers de gens qui travaillent dans les environs de Pailles, Plaine-Lauzun, Montebello et Grande-Rivière. » Intermart compte investir entre Rs 150 millions et Rs 200 millions dans « un grand supermarché » présentant une surface de vente de 3 000 m2.

Pour rappel, MaxCity est un des pionniers du développement immobilier à Maurice et compte plus de 40 ans d’expérience dans le secteur, avec divers projets résidentiels, commerciaux et de morcellements haut de gamme. Aujourd’hui, MaxCity et ses partenaires possèdent et gèrent un portefeuille de biens immobiliers évalué à plus de Rs 6 milliards. Quant à HV Holdings, il opère principalement à Madagascar et Maurice. Il fait aujourd’hui partie des 100 premiers groupes de l’océan Indien et compte plus de 2 500 employés. L’entreprise est active dans le secteur industriel, le commerce international, la distribution et le “retail”.