Les effets du Covid-19 sont lourds sur les profits de Mauritius Telecom (MT). En deux ans, ses profits de Rs 1,3 Md sont passés à Rs 552 millions. Les revenus chutent également, passant de Rs 10,6 Mds en 2018 à Rs 10,4 Md en 2020. Le bénéfice par action passe de Rs 3,25 en 2019 à Rs 2,90 en 2020. Rimcom, filiale d’Orange SA, est le plus grand actionnaire de MT avec un actionnariat de 40%.

Le bilan financier de MT pour la période se terminant au 30 décembre 2020 est peu flatteur. Après des profits records de Rs 1,3 Md en 2018, les profits des années qui suivent ont drastiquement chuté. En 2019, les profits de MT s’élevaient à Rs 618 millions pour passer à Rs 552 millions, soit 66 millions de moins. Les revenus durant les trois dernières années ont aussi enregistré une baisse. Ils sont passés de Rs 10,6 Mds en 2018 à Rs 10,5 Mds et Rs 10,4 Mds respectivement en 2019 et 2020. Toutefois, les profits bruts ont augmenté, passant de Rs 7,5 Mds en 2018 à Rs 7,8 Mds en 2019 et 2020. Dans son rapport, MT met en cause l’impact du Covid-19 et le taux de change sur ses chiffres.
Cet impact est expliqué par le CEO de MT, Sherry Singh. « 2020 a été une année financièrement difficile. Mais dans une telle circonstance, notre performance a été raisonnable », dit-il. Malgré la situation dans laquelle le Covid-19 a placé Mauritius Telecom, le CEO a souligné que le groupe « maintient sa bonne santé financière ». Et d’ajouter que les profits de 2020 ont été impactés à cause de l’appréciation du taux de change des principales devises étrangères face à la roupie mauricienne. De plus, la situation provoquée par le Covid-19, suite au confinement total de Maurice pendant plus de deux mois, a aussi fait chuter les profits. De ce fait, selon lui, les revenus provenant du service itinérance et la compression de l’industrie du tourisme ont baissé affectant directement les profits.

Malgré le confinement de mars 2020, Sherry Singh soutient que des mesures « sans précédent » ont été prises. Ainsi, l’équipe d’innovation de MT a élaboré des applications durant la crise sanitaire. Et l’exemple qu’il cite est l’application “beSafeMoris” conçue en temps record. Il fait ressortir que cette application était la plus téléchargée durant la période de confinement. De plus, d’autres services numériques ont aussi été dévoilés en 2020 afin de permettre aux gens de faire leurs achats en ligne.

Il souligne également que le secteur des télécommunications « fait face à différents défis ». Ainsi, les produits et les services offerts par MT ont été revus. En 2020, MT a connu une phase de refonte de ses opérations pour soutenir sa transition à un prestataire de services entièrement numériques. De nouveaux services ont été lancés au mois de septembre et de novembre. Par ailleurs, il a tenu à préciser que deux “multi-use games area” ont été inaugurés en 2020, soit à Quatre-Bornes et à Goodlands.

Avec une faible visibilité sur l’avenir, Sherry Singh est d’avis que Mauritius Telecom devra continuer à faire face à des défis pour quelque temps encore.

Pour Nayen Koomar Ballah, président du conseil d’administration de Mauritius Telecom, « 2020 a été une année difficile ». Les profits de Rs 552 millions, dit-il, ont été impactés par le Covid mais aussi par l’appréciation des principales devises étrangères face à la roupie mauricienne. La situation qu’a provoquée le Covid-19, a-t-il fait ressortir, a entraîné des coûts additionnels pour MT afin de soutenir ses clients en difficultés.