– La capitalisation de cette société atteint Rs 13 Mds

– Le titre en bonne position pour intégrer le SEM-10

– La compagnie finance une station de Metro-Expressà Phoenix Mall

Rien ne semble arrêter Ascencia, engagée dans le développement et la location de biens commerciaux. L’entreprise a migré sur le marché officiel de la Bourse lundi, intégré l’indice SEMSI par la même occasion, et pourrait bientôt être incluse dans l’indice SEM-10.

Pour son premier jour de cotation sur le marché officiel, le titre Ascencia a gagné 40 sous pour clôturer à Rs 26,50, soit sa meilleure performance depuis cinq semaines, avec des actions échangées pour un montant de Rs 99 000 – une performance toutefois en deçà de sa moyenne quotidienne de  Rs 705 000 sur les 52 dernières semaines, selon la firme Axys.

Mais l’opérateur de Malls monte en puissance avec sa migration du Development and Enterprise Market (DEM) vers le marché officiel de la bourse. Il est désormais la sixième plus grosse compagnie cotée sur le marché officiel avec une capitalisation de près de Rs 13 milliards alors qu’à son entrée en 2008 sur le DEM, elle n’était que de Rs 452 millions et Ascencia se classait 22e sur le DEM. Mais lundi sur le marché officiel, sa capitalisation s’est multipliée par 27, atteignant précisément Rs 12,7 milliards. Lors de la soirée organisée par la Stock Exchange of Mauritius pour marquer l’événement, Sunil Benimadhu, Chief Executive Officer (CEO), a parlé de « good start on the official market. »

En intégrant le marché officiel, la compagnie fait également son entrée dans le SEM’s Sustainability Index (SEMSI). Le CEO de la SEM a parlé de Corporate Success Story pour Ascencia, cela d’autant qu’elle a relevé le défi de se faire coter en Bourse en 2008, soit un an à peine après son lancement en 2007. Et sur le DEM, Ascencia s’est distinguée en figurant parmi les Top Performers. D’ailleurs, avec le départ d’Ascencia du DEM, ce marché a perdu plus d’un cinquième de sa capitalisation globale

Et vu son ampleur et ses perspectives de croissance à Maurice comme dans la région, le CEO de la Bourse estime qu’Ascencia est en bonne position pour se joindre au tant convoité indice SEM-10 (regroupant les valeurs à plus forte capitalisation), mais avant elle devra « meet the SEM-10 requirements in terms of liquidity and frequency of trading ». Un guide sur l’émission d’obligations durables, avec la collaboration du ministère des Services financiers et de la Banque de Maurice, est actuellement en préparation.

Philippe Espitalier-Noël, CEO de Rogers et Chairman d’Ascencia, a expliqué que « depuis les débuts de la compagnie, notre objectif était de nous démarquer sur le marché du retail avec une offre diversifiée et innovante ». Il ajoute : « cette réussite s’est traduite par notre capacité à satisfaire trois audiences : les locataires, les investisseurs et les visiteurs de nos centres commerciaux. » Aujourd’hui, la valeur des biens immobiliers d’Ascencia sont évalués à Rs 13,2 Mds et ses centres commerciaux couvrent plus de 130 000 m2 avec une fréquentation mensuelle moyenne de deux millions de visites, et un taux d’occupation de 98% des espaces commerciaux.

Philippe Espitalier-Noël ajoute que de nombreux investisseurs sont à la recherche d’investissements à long terme offrant des rendements « réguliers et attrayants qui protègent également contre la volatilité du marché ». Et d’arguer qu’Ascencia a su répondre à ces besoins en se positionnant comme un « véritable leader » dans le secteur de l’immobilier commercial sur l’île.

Le président du conseil d’administration d’Ascencia a également évoqué la création d’une station de Metro-Express en face de Phoenix Mall qui sera entièrement financée par Ascencia. Ce projet devrait être réalisé d’ici 2022 : « It will be placed right at the entrance of the shopping mall. This agreement between Metro Express Limited and Ascencia is a great example of public/private sector collaboration in the best interest of all and the country. »

Anou alle Bagatelle !

De son côté, Mahen Seeruttun, ministre des Services financiers, a félicité la compagnie pour sa stratégie de développement : « The seven malls across the length and breadth of Mauritius with a clever architectural blend of consumption and pleasure are the soul of communities, the foundation of retail businesses and a social sanctuary for all age groups. Anou Alle Bagatelle are among common household clichés… which even I often hear at home! »

Le ministre a expliqué que les scientifiques s’accordent à dire que le monde est dans un état précaire et d’urgence environnementale, qu’il y a aussi l’urgence du changement climatique et l’urgence sanitaire mondiale : « De nombreux paramètres montrent clairement que si nous n’agissons pas avec un sens aigu de l’objectif et de l’urgence, la taille et la nature des problèmes auxquels nous serons confrontés seront d’une ampleur jamais vue ni imaginée. Dans ce contexte désagréable et effrayant, le “business with a conscience” est devenu un élément fondamental. »