La délégation du Groupe conjoint Afrique Moyen Orien du Groupe d’action financière (GAFI) effectuera un on-site visit à Maurice du 13 au 15 septembre prochain. Cette visite est cruciale pour le secteur financier car elle décidera si Maurice pourra sortir de la liste grise du GAFI en octobre prochain ou non.

L’objectif de cette visite sur place consiste à confirmer que les aspects techniques du plan d’action ont été achevés et qu’il existe bien la capacité institutionnelle et l’engagement politique de haut niveau pour mettre en œuvre les réformes à moyen et long terme. Les membres de la délégation rencontreront les représentants des ministères et autorités concernées et visiteront les locaux de certaines institutions.

La décision de dépêcher une délégation à Maurice pour un on-site visit a été prise récemment lors de l’assemblée plénière du GAFI.

Le GAFI avait, à cette occasion, constaté que Maurice a substantiellement achevé son plan d’action et justifie une évaluation sur place pour vérifier que la mise en œuvre des réformes dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de l’argent et le financement du terrorisme de Maurice a commencé et se poursuit, et que l’engagement politique reste en place pour soutenir la mise en œuvre à l’avenir.

Le groupe avait constaté que Maurice a procédé aux réformes clés suivantes, notamment en : (1) menant des activités de sensibilisation pour promouvoir la compréhension des risques et obligations liés au BC et au FT ; (2) élaborer efficacement des plans de surveillance fondés sur les risques pour la Commission des services financiers ; (3) garantir l’accès en temps opportun à des informations de base et sur les bénéficiaires effectifs précisés par les autorités compétentes ; et (4) fournir une formation aux autorités chargées de l’application des lois pour s’assurer qu’elles ont la capacité de mener des enquêtes sur le blanchiment d’argent.