– Karishma Ramlochun, directrice générale : « Nous réclamons des mesures de relance pour les “business hotels” »

– Réaménagement des espaces communs de l’hôtel

– Propositions au gouvernement pour la relance du segment “business hotel” du secteur touristique

Le Palms Hotel, situé à Quatre-Bornes, rouvre ses portes. Une reprise des activités qui se fera dans le respect des règles sanitaires, quatre mois après le couvre-feu sanitaire. La crise sanitaire a également eu de lourdes conséquences sur cet hôtel qui opère dans le segment des “business hotels”. La direction attend des autorités des mesures fortes afin de “booster” le secteur touristique des affaires, durement affecté par la pandémie. À noter que dans un esprit de solidarité, le Palms Hotel avait soutenu la force policière de Sodnac en faisant un don de 500 masques pendant la période du confinement.

Afin d’opérer dans les meilleures conditions, la direction de l’hôtel met en vigueur une série de mesures pour protéger son personnel et ses clients. L’obligation de la prise de température et le port du masque pour les employés et les clients sont ainsi essentiels. Des équipements de protection tels que des masques, désinfectants et gants ont été distribués à tout le personnel. Les chambres et les espaces communs sont désinfectés régulièrement. Des produits désinfectants pour les mains ont été placés à tous les étages ainsi que dans les espaces communs.

La direction a procédé à des réaménagements pour assurer une meilleure circulation au sein de l’hôtel. Désormais, l’utilisation de l’ascenseur est limitée à deux personnes et le personnel n’est pas autorisé à l’utiliser en même temps que les clients. Des marquages au sol pour respecter la distanciation sociale d’un mètre sont aussi présents dans tous les espaces communs du Palms Hotel. Les salles de conférences et les restaurants ont été réorganisés afin que les séminaires, réunions et autres événements se tiennent dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire.

Dans le cadre de cette réouverture, l’hôtel Palms voudrait soumettre aux autorités gouvernementales une série de mesures afin de relancer les activités dans le tourisme d’affaires à Maurice. Parmi les propositions, des allégements fiscaux pour les établissements hôteliers, un délai de grâce concernant les séjours dans les hôtels mais aussi des “special packages” pour inciter les clients et touristes à revenir. « Toutes les mesures jusqu’ici concernent les établissements touristiques pour les vacances. Notre segment – le tourisme d’affaires – est également durement touché. Nous avions l’habitude d’accueillir des conférences, des conventions et des séminaires. De plus, notre segment a ses spécificités comme la durée des séjours. Nos clients viennent pour des séjours de deux à quatre jours. Comment concilier cela, à l’ouverture des frontières, avec les mesures de quarantaine, par exemple ? Nous demandons une nouvelle répartition du budget pour le tourisme domestique et les marchés régionaux. Il faut des subsides pour soutenir le coût des “road shows” et il est urgent de revoir les campagnes de promotion de la destination mauricienne », a déclaré Karishma Ramlochun, directrice générale du Palms Hotel.

Sa recommandation principale porte sur un plan pour attirer les voyageurs d’affaires, des procédures simplifiées pour l’obtention d’un visa pour les hommes d’affaires et d’autres “incentives” pour les “business hotels”. La directrice du Palms Hotel croit fermement que malgré la crise, l’établissement a encore du potentiel quant à l’organisation de conférences et d’autres événements professionnels. « Nous avons déjà une belle renommée parmi les “business hotels” et nous espérons faire encore mieux à condition que le gouvernement nous soutienne », a déclaré Karishma Ramlochun.